28 avril 2016
en bref
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Lampadaires d’ici

Un contrat de 82 391 $ a été octroyé à la firme Franklin Empire, de Montréal, pour la fourniture et la livraison de 26 lampadaires décoratifs de marque SNOC (collection Munich), fabriqués à Saint-Hyacinthe, avenue Centrale. Ces lampadaires seront installés dans le parc des Loisirs La Providence (14), le parc des Patriotes (6), rue Cherrier (6), de même que dans le stationnement du centre multisports C.-A.-Gauvin (6).

Thermopompes et climatiseurs : nouvelle restriction

La Ville de Saint-Hyacinthe a refermé la brèche qui permettait encore, dans ­certains secteurs, l’installation de pompes thermiques et de climatiseurs en cour avant. Ces secteurs correspondaient à des lotissements visés par un plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA). Certains critères de l’ancien règlement sur les PIIA pouvaient ­permettre d’y installer de tels équipements en façade des bâtiments ­résidentiels, même si le règlement général d’urbanisme (numéro 350) les interdit en cour avant. Ces dispositions n’existent plus dans le nouveau règlement sur les PIIA, entré en vigueur en février 2016. La Ville va ajuster en conséquence le règlement 350, pour qu’il n’y soit plus mentionné que les thermopompes et ­climatiseurs peuvent être autorisés en cour avant par le biais du règlement sur les PIIA. Cet amendement au règlement 350 fait l’objet d’un projet de règlement qui a été adopté le 18 avril et qui sera ­expliqué en assemblée publique de consultation à la séance du conseil du 2 mai. Lorsque ce ­règlement sera en ­vigueur, théoriquement, il ne sera plus possible d’installer ces appareils en façade sans enfreindre la règlementation. « Dorénavant, si quelqu’un souhaite installer ces équipements en cour avant, il devra ­déposer une demande de dérogation mineure », a indiqué Brigitte Massé, directrice des Communications à la Ville de Saint-Hyacinthe. Dans le même projet d’amendement au règlement 350, d’autres ajouts concernent spécifiquement le lotissement Les Jardins Castelneau. Il s’agit de normes de construction qui apparaissaient dans l’ancien règlement sur les PIIA et qu’on retrouvera dorénavant dans le règlement d’urbanisme, plus approprié pour ces éléments, a expliqué Mme Massé.

image