19 novembre 2015
en bref
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Faible hausse de taxes?

Avec l’entrée en vigueur d’un rôle ­d’évaluation qui fera grimper de 10 % la valeur de l’ensemble des ­immeubles imposables, il va de soi que le conseil municipal, pour éviter une augmentation de taxe équivalente, devra ajuster à la baisse les taux ­d’imposition de la taxe foncière. Mais dans quelle mesure ces taux seront-ils abaissés? En livrant lundi son discours annuel sur la situation financière de la ville, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, a laissé entendre que l’objectif du conseil était de limiter l’augmentation de taxes au strict minimum, et sans excéder le taux d’inflation, lequel se situe aux environs de 2 %.

Prête pour les réfugiés

Le maire Claude Corbeil a confirmé ­lundi que Saint-Hyacinthe devait se ­préparer à accueillir un certain nombre de réfugiés syriens fuyant les exactions commises dans leur pays par l’État ­islamique. « Nous avons reçu un appel du ministère de l’Immigration, nous sommes une des treize villes ­ciblées et nous aurons des discussions là-dessus avec nos partenaires la ­semaine prochaine (…). Pour nous, c’est un plus à tous les niveaux », a-t-il dit, en parlant des arrivages réguliers ­d’immigrants à Saint-Hyacinthe. Il répondait à un citoyen, Hugo Ménard, ex-candidat aux dernières élections ­fédérales, venu au micro pour exprimer toute sa méfiance face aux réfugiés. ­Visiblement, son intervention a agacé le maire Corbeil et des conseillers. ­Johanne Delage s’est levée pour rappeler que ce n’est pas d’hier que Saint-­Hyacinthe ouvre ses portes aux immigrants. « Nous sommes reconnus comme une très bonne terre d’accueil », a-t-elle souligné. Alain Leclerc a conclu l’échange avec M. Ménard en lui signalant qu’il n’avait pas encore enlevé ses pancartes électorales, et que le temps de faire le ménage était venu…

Chasseur de têtes

En plus de lancer un appel de ­candidatures pour combler le poste de directeur du Service du Génie, ­récemment abandonné par Alain ­Marcoux, la Ville de Saint-Hyacinthe mettra des chasseurs de têtes sur le coup. Lundi, le conseil municipal a confié un mandat de 22 420 $ à une ­firme spécialisée en recrutement, RHR Expert, qui aura pour mission de mettre la Ville sur la piste de candidats potentiels de qualité. La Ville aurait pu ajouter à ce mandat la recherche de candidats pour le poste de directeur du Service de l’Urbanisme, que vient de quitter Yvan Gatien, mais elle n’en a rien fait. Le directeur ­général de la Ville, Louis Bilodeau, a ­expliqué que l’administration n’avait pas voulu ­agir précipitamment dans cet autre ­dossier, qui sera donc ­traité séparément. Par ailleurs, la Ville devra aussi pourvoir au poste ­d’opérateur de l’usine d’épuration et du Centre de valorisation des matières organiques, qui deviendra vacant à la suite du départ à la retraite de Daniel Beauregard.

image