2 juin 2016
en bref
Par: Le Courrier
publicité

Andréanne Rioux

À la Bibliothèque Sainte-Rosalie jusqu’au 4 juillet, découvrez l’univers subjectif de l’artiste multidisciplinaire Andréanne Rioux qui est à la recherche constante d’équilibre entre l’ombre et la lumière. À travers les lignes, les formes et les couleurs, elle poursuit son processus de création, qui est le miroir des mouvements de la psyché et travaille en série pour en définir les composantes graphiques et déterminer le sens qui cherche à émerger. Étudiante à la maîtrise en art-thérapie, artiste multidisciplinaire et animatrice d’ateliers créatifs, Andréanne Rioux a exposé ses oeuvres en Gaspésie, en Estrie et en Montérégie. Andréanne Rioux vous ouvre les portes de son processus artistique avec plus d’une vingtaine d’oeuvres, souvent très colorées, qui ne vous laisseront pas de glace!

De la quête du sublime au temps de la virtualité Une exposition de Karoline Georges présentée à Expression, centre d’exposition de Saint-Hyacinthe jusqu’au 7 août. À l’origine littéraire et photographique, l’oeuvre de Karoline Georges est devenue transdisciplinaire, faisant appel à la vidéo, aux trames sonores et à la modélisation 3D. À l’aide des technologies numériques, où le virtuel, le réel et la fiction se nourrissent l’un l’autre, elle façonne un langage inédit qui emprunte à la poésie. L’exposition intitulée De la quête du sublime au temps de la virtualité retrace une décennie de cette exploration hybride. Pour ce faire, elle nous invite à une introspection, à nous émanciper grâce aux possibilités quasi illimitées d’un monde à la fois virtuel et poétique. Faisant référence à une utopie qui séduit les adeptes de la « société numérique », Karoline Georges nous convie à réfléchir les notions de transcendance, de quête spirituelle, de volonté de se réaliser dans le corps et l’esprit d’un « moi reconfiguré ».

image