15 juillet 2021
En bref
Par: Olivier Dénommée
Publicité
Activer le son

Antenne Vidéotron : un compromis trouvé

Après s’être fait dire non par le conseil municipal pour la construction d’une antenne de radiocommunications et de radiodiffusion au 7800, avenue Duplessis, Vidéotron revient à la charge, cette fois au 7605, avenue Duplessis, quelques centaines de mètres plus loin du site initial.

Rappelons que c’était la proximité avec le parc Les Salines qui posait problème pour l’installation de cette tour de 50 m visant à améliorer la couverture cellulaire de Vidéotron dans le secteur. Cette fois, selon la résolution, « le site visé constitue le site de moindre impact compte tenu des impératifs d’ordre technique avec lesquels doit également composer le promoteur ». Le conseil municipal a appuyé à l’unanimité cette résolution.

Sécurité près de l’école Saint-Thomas-d’Aquin : demande formulée au MTQ

La Ville et le Centre de services scolaire de Saint-Hyacinthe joignent leurs voix pour demander au ministère des Transports du Québec (MTQ) de permettre l’installation de panneaux interdisant le stationnement sur le boulevard Laframboise (route 137) à deux endroits à proximité de l’école primaire. La résolution souligne « qu’un accrochage est survenu entre un enfant à vélo qui tentait d’éviter les automobiles à l’arrêt et un autobus qui quittait le stationnement » pour appuyer sa demande au MTQ, qui a autorité à cet endroit.

50 000 $ à un pont pour Chouette à voir!

En réponse à une demande d’aide financière de l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP) pour la réfection du pont donnant accès au site de Chouette à voir!, à Saint-Jude, le conseil municipal a jugé opportun d’appuyer l’organisme en lui octroyant une contribution financière de 50 000 $, soit 10 000 $ par année sur une période de cinq ans. Le premier montant doit être versé à l’UQROP en 2022.

Capacité réduite à la piscine Assomption

Lors de la période d’information des conseillers de la séance du 5 juillet, le conseiller du district Yamaska, Pierre Thériault, a fait mention d’une problématique à la piscine Assomption, dont l’eau devient laiteuse en fin de journée à cause de la peinture qui s’écaille.

« La solution a été de demander aux sauveteurs de brosser la piscine en fin de journée et de faire plusieurs vidanges pour que l’eau s’éclaircisse pour le lendemain. Alors, la capacité est réduite de 50 à 25 baigneurs », a informé M. Thériault, assurant que tout le nécessaire était fait pour régler cette situation le plus rapidement possible. O.D.

image