25 mai 2017
En quête d’idées pour une nouvelle promenade
Par: Rémi Léonard
Le maire Claude Corbeil et l’urbaniste Réal Lestage ont détaillé mardi comment les citoyens seraient consultés à propos du réaménagement de la promenade Gérard-Côté.  Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le maire Claude Corbeil et l’urbaniste Réal Lestage ont détaillé mardi comment les citoyens seraient consultés à propos du réaménagement de la promenade Gérard-Côté. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

C’est une invitation à « rêver la promenade Gérard-Côté » qu’a lancé mardi le maire de Saint-Hyacinthe Claude Corbeil aux Maskoutains. Une soirée de consultation sur le réaménagement de cet espace vert se tiendra le 31 mai à 19 h au Centre des arts Juliette-Lassonde.

Publicité
Activer le son

La firme Daoust Lestage, qui a décroché le contrat de conception de 334 000 $, sera sur place pour prendre note des attentes qu’exprimeront les participants. Son mandat sera ensuite de « traduire les intentions en aménagement », a expliqué Réal Lestage, l’un des deux associés de la firme. « Nous partons d’une feuille blanche, la première étape est d’écouter », a-t-il décrit.

L’agence montréalaise est derrière plusieurs projets d’envergure, dont la place des Festivals et le Quartier des spectacles à Montréal, ou plus à propos dans ce cas-ci : la promenade Samuel-De Champlain à Québec. À leur expertise en architecture et en design urbain, le maire Claude Corbeil veut allier « l’expertise terrain » des utilisateurs de la promenade Gérard-Côté pour qu’elle devienne un « lieu phare pour les Maskoutains et nos visiteurs », a-t-il affirmé.

Synergie avec… Réseau Sélection

Ce réaménagement « attendu depuis longtemps » fera partie des projets qui vont « changer la dynamique » au centre-ville, croit le maire, tout comme l’arrivée de 600 unités d’habitation dans le secteur, a-t-il ajouté. Cet apport viendrait en bonne partie du projet de Réseau Sélection, qui devra justement être pris en compte dans les plans des architectes, vu son évidente proximité avec la promenade.

Réal Lestage a confirmé qu’il sera bien intéressé à la présentation officielle du projet, prévue au 6 juin, afin d’appréhender de quoi aura l’air cette tour encore peu définie. L’urbaniste espère en effet créer une « synergie » entre la promenade et les différents éléments du centre-ville, comme la rue des Cascades, a-t-il également évoqué. « C’est le genre de projet qui peut dynamiser un secteur », a-t-il soutenu. Voyant le potentiel des lieux, Réal Lestage a dit aspirer à faire de la promenade Gérard-Côté un « objet d’art public ». Certaines contraintes ne peuvent toutefois être contournées, comme la fonction de contrôle hydrique que doit continuer de jouer cet aménagement en bordure de la Yamaska ou l’étroitesse de la promenade à certains endroits.

De l’espace pour rêver 

La Ville a toutefois acquis au moins deux terrains au prix de 645 000 $ pour « donner une visibilité à la promenade », a indiqué le maire Claude Corbeil. Il s’agit d’un espace de 6 300 pieds carrés sur l’avenue Brodeur, où se trouve une maison de deux étages, ainsi qu’un autre de 12 500 pieds carrés sur l’avenue Sainte-Marie, où la Ville a déjà démoli l’entrepôt qui s’y trouvait. Tous deux sont situés en bordure de la promenade Gérard-Côté.

La Ville espère toujours obtenir des subventions du fédéral et du provincial pour financer le projet, estimé au total entre 25 et 30 M$. Quant à la soirée de consultation, elle lancera aussi une période de deux semaines pendant laquelle les citoyens et les organismes pourront transmettre leur avis ou mémoire par écrit à la Ville. Un questionnaire sera également disponible sur le site de la Ville du 31 mai au 14 juin. Ce n’est que par la suite qu’on pourra voir les premières esquisses de la nouvelle promenade Gérard-Côté et apporter de nouveaux commentaires puisqu’une deuxième phase de consultation est prévue pour février 2018.

image