10 juillet 2014
En route vers le 50 e du soccer organisé à Saint-Hyacinthe (2)
Par: Le Courrier

En 1976, des parties amicales furent organisées chez les adultes sur les terrains du Séminaire de Saint-Hyacinthe. Francis Lacave, Réjean Fournier et Marc Demay étaient les instigateurs.

Puis, c’est en 1977 que débuta la première ligue organisée. Les matchs avaient lieu à PHD sur ce qui se nomme aujourd’hui le PHD 1. La cédule ne s’étendait que sur deux mois, étant donné qu’une grande partie des joueurs étaient des enseignants qui voulaient conserver la totalité de leurs vacances estivales. Donc, en mai et juin 1977 eurent lieu les premiers matchs de soccer organisés dans la région.Le premier conseil d’administration sera composé de Marc Demay, président; Pierre Rhéaume, vice-président; Clyde Oliveira, secrétaire-trésorier; Mireille Chilloux-Demay, statisticienne; Jacques Marleau, Réjean Fournier et Francis Lacave complétaient le C.A. La ligue sera baptisée « Ligue maskoutaine de soccer » et comprendra quatre équipes. En cette première année, il n’y eut pas de commanditaire et les équipes portèrent les noms suivants; Pics-Verts, Braves, Essoufflés et Gaulois. Les premiers champions des séries éliminatoires furent les Pics-Verts. Ceux-ci avaient ramené une vieille tactique européenne appelée le WM.À ces quatre équipes s’ajouta une cinquième équipe qui jouera des parties hors-concours contre les autres quatre équipes. Cette équipe sera celle des étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe. Ils battirent à tour de rôle toutes les équipes et ne perdirent que contre l’équipe toute étoile de la ligue dans un match très âprement disputé. L’apport au soccer de ces étudiants fut très important. En effet, les fondateurs du Soccer Mineur de Saint-Hyacinthe étaient presque tous issus de cette équipe. C’est en cette année, que l’on peut considérer le début du soccer mineur. En effet, quelques parties et pratiques furent organisées dans certains quartiers. Par contre, c’est surtout à partir des équipes de la ligue que vinrent les instigateurs du soccer élite. La ligue maskoutaine opéra plusieurs saisons et devint cependant une ligue de soccer à sept vers la fin de son existence. À la deuxième année de son existence en 1978, apparurent des commanditaires. Tout d’abord, un commanditaire majeur, la Brasserie Molson de l’agent Guy Laflamme, surnommé « Banane » et quatre commanditaires d’équipes; le Germain Larivière, le Mikes submarines, l’Agence de voyage Pierre Boilard et le McDonald. Les champions des séries éliminatoires de cette deuxième saison furent les équipiers de l’Agence de voyage Pierre Boilard. C’est en cette année 1978 qu’arriva la première équipe de soccer dit élite. À partir de joueurs de la Ligue maskoutaine, de l’équipe des jeunes cégépiens, ainsi qu’avec l’ajout de quelques nouveaux arrivants dans la région; l’équipe le Cochon rouge fut inscrite dans la nouvelle ligue sénior régionale qui venait d’être fondée, grâce à l’initiative des Maskoutains Réal Alix et Clyde Oliveira. Le Cochon rouge était une boîte de nuit, propriété de l’homme d’affaire Marcel McDermott. La première vedette du soccer sénior était un immigrant tunisien du nom de Nourridine Gharbi. La nouvelle ligue était composée de quatre équipes réparties sur le territoire de Richelieu-Yamaska. Les premières équipes provenaient de Granby, Saint-Alphonse, Saint-Césaire et Saint-Hyacinthe. Cependant, il est bon de noter que le soccer ne sera affilié officiellement à la FQSF (Fédération québécoise de soccer Richelieu-Yamaska) qu’en 1981. Une association existait déjà, mais la charte et les liens avec la FQSF étaient à compléter. Chez les jeunes, le groupe de cégépiens ayant à leur tête Luc Perreault et François Larivière organisèrent la première ligue structurée. En 1979, pour la troisième année de la Ligue maskoutaine de soccer, une cinquième équipe joindra les rangs, soit la Boucherie Robert. Cette troisième année sera la dernière du président-fondateur Marc Demay, qui sera remplacé par Jacques Marleau. Les champions des séries éliminatoires de cette troisième saison furent les équipiers du Germain Larivière. Au niveau sénior élite, on assiste à l’apparition du Club de soccer Milano du président Dyonisios Vertzagyas. Celui-ci possédait le restaurant du même nom avec son frère Kyriakos. Au niveau du soccer mineur, on assiste à une belle montée de popularité. Il ne faut pas oublier que nous sommes à la grande époque des Expos de Montréal et du baseball, et que le baseball mineur est très bien structuré. L’équipe de Luc Perreault voit cependant poindre un problème encore plus grand que la concurrence du baseball, à l’horizon; le manque de terrains de soccer. Dans un prochain article, nous verrons les efforts de tous ces bénévoles pour se doter de terrains et aussi l’arrivée du soccer mineur élite.

image