14 décembre 2017
Complexe médical M
En route vers le 50e du soccer organisé à Saint-Hyacinthe (11)
Par: Le Courrier
Équipe soccer U11-1992, CH380. Collection Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe.

Équipe soccer U11-1992, CH380. Collection Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe.

En 1992 et 1993, on verra finalement éclore des équipes mineures élites. Dix ans après les championnats sénior du Club Milano, des équipes mineures qui se sont jointes au groupe élite de Gabriel Michaud atteindront des niveaux encore inégalés en terre maskoutaine. Lors de cette saison, l’organisation élite qui ne regroupait que des garçons Midget et Junior accueillit des garçons Moustiques, Pee-Wee et Bantam, ainsi que des filles dans le Junior.

Tout d’abord en 1992, une jeune équipe Moustique commanditée par Blier Sports remportera un premier championnat dans l’AJJRS. Ces jeunes sont issus de la première cohorte du mini-tournoi 5 et 6 ans des Loisirs Saint-Sacrement. Avec une fiche de 16 victoires, 1 défaite et 3 nulles, en 20 parties, ils comptèrent 63 buts et n’en accordèrent que 21. Le championnat fut acquis durement. Car à la fin de la saison, sur les 11 équipes de la ligue, seulement un point séparait le Blier Sports du Brossard. Ces derniers se vengèrent en remportant la finale par le pointage de 4 à 2. Cette cohorte de 1992 était en fait la première entraînée depuis leur jeune âge et qui continuait à pratiquer leurs sports à l’année. La plupart des joueurs étaient aussi des joueurs de hockey élite. Pour une fois, une entente entre les deux sports permettait aux élites de jouer entièrement et pleinement les deux sports, sans avoir à sacrifier l’une des deux disciplines.
La nouvelle structure élite devint tellement performante que l’A.S.M.S.H. en conclut qu’à partir de 1993, ces athlètes devaient être exclus du soccer récréatif de quartier. La transition fit perdre quelques joueurs à l’élite. En effet, certains joueurs voulurent continuer à jouer près de chez eux ou demeurer avec leurs amis. D’autres furent incités à continuer dans leur quartier par des responsables qui ne voulaient pas se priver de leurs joueurs d’impact.
Il est à noter que les appellations des niveaux changèrent en 1993, Ainsi le Moustique devint U-11 (Until 11), alors que le pee-wee première année devint U-12. La division compétitive ajouta une équipe pee-wee (U-13) chez les filles en 1993. Pour une première saison, les filles se permirent de remporter le Tournoi de Victoriaville. Leur entraîneure était Marie-Hélène Salvail. Chez les garçons, les champions de 1992 en Moustique, soit le Blier Sports, passèrent en division U-12. Cependant, les dates d’admissibilité qui étaient au premier janvier, passèrent au premier août précédent. Donc aux jeunes nés en 1982, s’ajoutaient ceux nés dans les cinq derniers mois de 1981.
En 1993, le Blier sport Moustique de 1992 devint La Lichette U-12. Cette équipe formée du noyau de l’an dernier put ajouter 5 nouveaux joueurs nés à partir du 1er août 1981. Cette équipe connut une saison formidable. Mais elle termina deuxième dans la ligue de treize équipes. Malgré une impressionnante fiche de 19 victoires, 3 défaites et 2 nulles, et 103 buts marqués contre seulement 28 accordés en 24 parties; ils durent se contenter du deuxième rang derrière leurs grands rivaux de Brossard.
Par contre, cette équipe s’illustra en remportant le Tournoi international de Granby en classe Internationale. Ils participèrent aussi au prestigieux tournoi d’Oshawa. Après une défaite, sur penalty contre les éventuels champions, Oshawa; ils défirent de puissantes formations ontariennes et pulvérisèrent Nepean, Ottawa par 7 à 0 en finale consolation. Le soccer maskoutain devenait une force en cette 25e année de son existence. De cette cohorte, Christopher Gabriel sera appelé en Équipe du Québec. Chez les filles, Marie-Claude Henry sera éventuellement appelée par Équipe-Québec féminine.
Le fait le plus saillant de cette année 1993, a été la victoire du Blier Sports U-11 en série de fin de saison. Malgré une saison respectable, l’équipe de l’entraîneur Gaétan Dion, n’avait pas remporté le titre de la saison régulière comme lors de l’année 1992. Par contre, grâce au brio du gardien Benoît Champoux et de l’arrière-centre Alexandre Barceloux qui en étaient à leur deuxième saison avec l’équipe; le Blier Sports remporta la première coupe de fin de saison dans un circuit élite inter-régional, au niveau mineur. Enfin le soccer maskoutain avait atteint son rythme de croisière.

image