24 novembre 2016
Hockey midget AAA
Enfin une bonne séquence pour les Gaulois
Par: Maxime Prévost Durand
Enfin une bonne séquence pour les Gaulois

Enfin une bonne séquence pour les Gaulois

Les Gaulois ont remporté leurs quatre derniers matchs, dont un âprement disputé vendredi soir face au Phénix au Stade L.-P.-Gaucher. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Gaulois ont remporté leurs quatre derniers matchs, dont un âprement disputé vendredi soir face au Phénix au Stade L.-P.-Gaucher. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Les Gaulois d’Antoine-Girouard traversent actuellement leur meilleure séquence de la saison. Après leurs deux victoires à Amos il y a deux semaines, la troupe de Marc-André Ronda a poursuivi son bon travail la fin de semaine dernière en récoltant deux victoires, la première au compte de 5 à 4 en fusillade face au Phénix du Collège Esther-Blondin vendredi soir et la suivante par la marque de 4 à 1 contre les Cantonniers de Magog samedi après-midi.

publicité

Le gardien Jonathan Lemieux a joué un rôle clé dans ces deux victoires, en repoussant un total de 81 tirs sur les 86 dirigés contre lui. Il a d’ailleurs mérité la première étoile du match face aux Cantonniers, dans un match tenu exceptionnellement à l’aréna Michael-Bilodeau de Saint-Bruno-de-Montarville, devant plus de 500 personnes.

Avec un alignement complet (exception faite du gardien Gabriel Waked, absent pour une durée indéterminée), les Gaulois ont enfin connu du succès en avantage numérique vendredi soir au Stade L.-P.-Gaucher, marquant quatre buts en sept occasions face au Phénix. Tous les buts de cette rencontre ont d’ailleurs été inscrits en avantage numérique.

Alexandre De Gagné a ouvert la marque pour le Phénix avant qu’Antoine-Girouard ne réplique avec trois buts consécutifs par l’entremise de Marco Cavalleri, Raphaël Lavoie et Jérémie Major. David Wener s’est fait complice de deux buts.

Esther-Blondin a ensuite ramené les deux équipes à la case départ grâce aux buts de Nicolas Gagnon et Samuel Poulin, ce dernier inscrivant son 11e filet de la campagne. David Fontaine a redonné une priorité d’un but aux Maskoutains, mais Anthony Morin a recréé l’égalité avec moins de deux minutes à écouler au match.

Le sort des deux équipes s’est finalement joué en fusillade et le défenseur Sean Larochelle, neuvième patineur à s’élancer, a joué les héros pour donner la victoire à Saint-Hyacinthe. Seuls Samuel Poulin et Raphaël Lavoie avaient réussi à marquer plus tôt dans la séance de fusillade.

Dunberry marque son 10e

Les Gaulois ont une fois de plus accordé le premier but le lendemain face aux Cantonniers, mais le brio de Jonathan Lemieux devant la cage maskoutaine a permis aux Maskoutains de signer une première victoire en trois matchs face à Magog, même s’ils ont été dominés 45 à 26 au chapitre des tirs.

Elliot Desnoyers a marqué son deuxième de la saison avant la fin de la première période pour faire 1 à 1, puis Micky Dunberry en a profité pour devenir le premier joueur des Gaulois à atteindre le plateau des dix buts en déjouant le gardien Rémy Poirier à deux reprises, dont une fois en avantage numérique. Raphaël Lavoie, qui comptait déjà deux passes dans la rencontre, a complété la marque dans un filet désert.

À venir

La troupe de Marc-André Ronda a maintenant rendez-vous avec une autre formation qui connaît de bons moments, les Vikings de Saint-Eustache, vendredi soir au Stade L.-P.-Gaucher. Invaincus à leurs trois dernières sorties, les Vikings avaient remporté le premier duel entre les deux équipes 3 à 1 au début du mois.

Les Gaulois rendront visite le lendemain à leurs rivaux de division, les Lions du Lac Saint-Louis, à Dollard-des-Ormeaux. Les Lions ont eu le dessus à deux occasions jusqu’ici en trois parties.

Avec déjà 20 matchs derrière eux, les Gaulois pointent au 11e rang du classement général de la ligue midget AAA avec 25 points, deux points derrière le Phénix du Collège Esther-Blondin et les Estacades de Trois-Rivières. Les Albatros du Collège Notre-Dame mènent pour l’instant le classement avec ses 51 points, suivis par le Blizzard du Séminaire Saint-François, qui n’accuse que cinq points de retard avec deux matchs en main.

image