19 juillet 2012
Soldes à Saint-Hyacinthe
Entre chaleur extrême et air climatisé
Par: Jean-Luc Lorry
La chaleur accablante a fait chuter progressivement l'achalandage à la vente trottoir du centre-ville.

La chaleur accablante a fait chuter progressivement l'achalandage à la vente trottoir du centre-ville.

Cette année, les chasseurs d’aubaines semblent avoir privilégié l’air climatisé des Galeries St-Hyacinthe à la chaleur accablante du centre-ville.

Lors de la 37 e édition de la vente trottoir du centre-ville qui avait lieu du 11 au 14 juillet, ce ne sont pas les orages qui sont venus jouer les trouble-fêtes, mais plutôt une chaleur qui est devenue progressivement extrême.

Les chapiteaux blancs loués par de nombreux commerçants protégeaient davantage les consommateurs des rayons du soleil que d’un épisode de pluie.« Lorsque la canicule s’est installée, certains commerçants étaient cachés dans leur boutique tellement il faisait chaud », indique Simon Cusson, directeur général de la Société de Développement Centre-ville (SDC).Au fil des jours, l’achalandage diminuait proportionnellement à la hausse du mercure qui a grimpé jusqu’à 35 degrés Celcius pendant la journée du samedi 14 juillet. « Ce fut un record de température pour Saint-Hyacinthe, observe le météorologue maskoutain Michel Morissette. Entre le 8 et le 14 juillet, nous avons maintenu une moyenne d’ensoleillement de 13 heures par jour sans aucune précipitation. C’est du jamais vu. » Aux mêmes dates que la vente trottoir du centre-ville, se tenait celle des Galeries St-Hyacinthe. « Notre activité commerciale a été très populaire puisque la température a joué en notre faveur », mentionne avec satisfaction Josianne Jodoin, agente de communication aux Galeries St-Hyacinthe.« Les consommateurs sont venus se rafraîchir chez nous. La location de poussettes a fonctionné sans arrêt », poursuit-elle. Les commerçants offrant boissons rafraîchissantes et produits glacés ont fait également de bonnes affaires.

Aubaines simultanées

Le fait que trois pôles commerciaux de Saint-Hyacinthe (centre-ville, Galeries, M Rendez-vous Marchands) aient organisé simultanément la traditionnelle vente trottoir fait grincer des dents Simon Cusson.

« J’ai appris sur le tard, la tenue des deux autres opérations commerciales. Je pense que la prochaine fois, il faudra se parler entre organisateurs pour mettre en place une semaine des soldes à l’échelle de la municipalité. Une activité qui profiterait autant aux commerçants qu’aux consommateurs des villes avoisinantes », croit Simon Cusson de la SDC.

image