24 juillet 2014
Expo agricole
Épuisante et étourdissante
Par: Martin Bourassa
publicité

Énorme, épuisante et étourdissante.

Pour une fois, ces expressions tirées de la campagne de promotion de la grande région de Saint-Hyacinthe collent parfaitement à la réalité. Aucun doute possible, l’Exposition agricole de Saint-Hyacinthe, qui démarre aujourd’hui même, porte en elle tous les ingrédients pour défendre son titre de foire agricole par excellence au Québec, voire au pays. Elle est vraiment incontournable!Alors que plusieurs expositions du même genre ont plié bagage au cours des dernières années, et non les moindres, celle de Saint-Hyacinthe continue de maintenir sa position de leader, son rayonnement et surtout son précieux pouvoir d’attraction. Qu’on aime ou pas cette manifestation à saveur agricole en plein coeur de la ville, on ne peut nier qu’elle reste notre activité signature, celle qui nous place sur la grande mappe touristique le temps de 10 petits jours durant l’année. Elle attire bon an mal an environ 200 000 visiteurs dans la capitale agroalimentaire du Québec. L’Exposition agricole est donc pour Saint-Hyacinthe ce que sont les montgolfières pour Saint-Jean, la musique et les danses du monde pour Drummondville et les cow-boys pour Saint-Tite.En ces temps difficiles au niveau touristique et du tourisme d’affaires à Saint-Hyacinthe, l’Exposition apporte beaucoup d’eau à notre moulin économique. Nous n’avons certes pas les moyens de nous en passer et de lever le nez sur ces précieuses retombées.Cette réussite s’explique par les efforts inlassables consentis par la Société d’agriculture de Saint-Hyacinthe et par le travail acharné d’une toute petite équipe dirigée de main de ma��tre par Richard Robert, grand gourou de l’Expo depuis plus de 40 ans. La recette de ce succès? Avoir su rester fidèle à ce que doit être une foire agricole, sans chercher à réinventer la roue chaque année. La nostalgie est encore bonne vendeuse et il n’y a rien de tel qu’une visite à l’Expo pour replonger au coeur de nos souvenirs d’enfance et toucher aux racines de notre passé. Notre exposition s’appuie encore et toujours sur une longue tradition et des valeurs sûres typiquement liées à l’agriculture, aux animaux de la ferme, au patrimoine et au terroir. Malgré les modes et les pressions, elle n’a jamais perdu de vue sa mission familiale, éducative et essentiellement agroalimentaire, même si au fil des années, elle a enrichi sa programmation et diversifié ses activités avec des tirs de tracteur, des derbys de démolition, des spectacles musicaux et des exposants de tout acabit.Au milieu de tout ce brouhaha, les animaux de ferme, les tirs de chevaux, les concours d’attelage et les jugements restent les éléments phares de la programmation, attirant chaque année leur lot d’inconditionnels amateurs. Une clientèle fidèle il va sans dire.Présenter une exposition de si grande qualité coûte cependant une beurrée.Et c’est là que la Société d’agriculture a su se distinguer des autres expositions pour assurer sa sécurité financière et survivre à la perte du casino, qui fut longtemps la vache à lait de l’Expo agricole. Elle a su tirer profit d’investissements stratégiques dans l’immobilier et de décisions audacieuses pour le renouvellement de ses pavillons. Ces dernières années, le site de l’Expo a subi une métamorphose phénoménale, si bien que l’on aura bientôt exploité au maximum tout le potentiel de ce vaste terrain qui aura vu s’élever des pavillons d’exposition et de soccer intérieur, un CLSC, un aréna privé à trois glaces, un complexe aquatique municipal et une maison des jeunes revampée. À cette longue liste s’ajoutera bientôt une tour de bureaux dédiée aux activités administratives du Centre de santé et des services sociaux. Le défi de la cohabitation harmonieuse entre tous les acteurs présents sur le site, surtout durant le temps de l’Exposition agricole, est un enjeu de taille.Espérons que la bonne entente y régnera longtemps et que notre Société d’agriculture aura toujours les moyens de ses ambitions.

image