4 février 2016
Es-tu au régime? Moi non plus! de Catherine Bourgault
Par: Kim Messier
Catherine Bourgault

Catherine Bourgault

Une nouvelle année, un nouveau départ. Toutes les résolutions sont bonnes. Les deux plus populaires? Bouger et manger mieux. Que ce soit pour se sentir bien dans sa peau, améliorer sa santé ou impressionner quelqu’un, prendre la décision de se remettre en forme est sensé, positif et déterminant pour son avenir. Les méthodes ­recommandées par les professionnels de la santé sont la plupart du temps ­efficaces, mais souvent onéreuses et, parfois, douteuses.

Publicité
Activer le son

Catherine Bourgault, auteure reconnue de la « chick lit » québécoise, a rédigé un roman relatant les aventures de Marine Thomas, une adjointe administrative de 28 ans travaillant dans un cabinet ­d’avocats à Montréal. Après avoir reçu un courriel d’une ancienne camarade du secondaire qui l’invite à une soirée ­retrouvailles, Marine, qui a toujours ­affirmé accepter son corps tel qu’il est, décide de perdre dix kilos en quatre ­semaines. Son objectif? Clouer le bec à cette fille qu’elle n’a pas vue depuis une décennie.

Es-tu au régime? Moi non plus!, publié chez Les Éditeurs réunis, est un roman d’amour divertissant, truffé de ­rebondissements. Pour l’écrire, ­Catherine ­Bourgault s’est basée sur le fait que beaucoup de femmes autour d’elle ont voulu, un jour ou l’autre, perdre quelques kilos en trouvant une solution miracle. À peu près n’importe qui ­prétendant avoir des connaissances ­approfondies en la matière peut prescrire des régimes douteux ou des méthodes inefficaces et très coûteuses.

Avant de se rendre compte que le seul moyen d’être en santé est de changer ses habitudes de vie, en incluant des ­exercices physiques dans sa routine ­quotidienne et en mangeant des repas équilibrés, Marine dépense une fortune en programmes d’exercices et objets ­bizarres, voire inutiles. Dans le récit, c’est ça qui est drôle! Je ris encore en ­imaginant Marine retenir de peine et de misère ses gaz intestinaux causés par sa surconsommation de soupe au chou, courir dehors en vomissant ou danser dans son salon en visionnant un DVD de Josée Lavigueur. Quelle femme ne se reconnaîtrait pas en cette héroïne?

La « chick lit » est un genre littéraire s’adressant à une clientèle féminine. ­Depuis Bridget Jones, écrit par Helen Fielding, de nombreuses auteures ont ­rédigé des romans mettant en scène une jeune femme qui parle d’elle-même et qui est prise dans des situations ­loufoques. La lectrice s’attache rapidement à la famille et aux amis (es) de ce personnage principal qui essaie de régler une multitude de problèmes tout en ­décrivant ses espoirs, ses rêves et ses peurs. D’un livre à l’autre, les sujets se ressemblent : amour, séparation, célibat, mariage, perte de poids, etc. Es-tu au ­régime? Moi non plus! cadre dans ce genre, mais le bouquin est loin d’être ­ennuyeux, car le récit de Marine Thomas ne se concentre pas seulement sur la jeune femme et ses déboires. Catherine Bourgault a ajouté du suspense en ­incluant une intrigue policière et un ­enquêteur séduisant.

Jason Doyon surveille les allées et ­venues de Marine Thomas, qui s’est ­retrouvée dans la mire d’un escroc. Pour coincer l’homme qui lui veut du mal, l’enquêteur se fera passer pour son nouveau colocataire et vivra avec elle. Les deux célibataires apprendront donc à se connaître en se côtoyant quotidiennement et c’est là que la magie opère. Contrairement à plusieurs histoires ­romantiques, celle de Marine se ­développe de façon saine et réaliste. ­L’héroïne ne tombe pas immédiatement sous le charme du beau policier. Au début du récit, sa présence, dans son appartement, l’intimide. Jason, quant à lui, ­découvre une femme fragile, un peu naïve, mais pleine de bonne volonté. Une jolie histoire d’amour pour rêver.

Catherine Bourgault a rédigé plusieurs romans : Comment arranger son homme, Sortie de Filles, Le Club des Girls, OMG! En période d’écriture, elle lit un genre différent du sien pour éviter d’être influencée par le style des autres auteurs. Elle adore les intrigues de Martin Michaud. En ce moment, elle travaille pour qu’un de ses livres soit traduit en anglais. Vous pouvez suivre l’auteure sur son site Internet : www.catherinebourgault.com.

image