25 juin 2020
Hyundai Venue 2020
Est-ce la fin des voitures compactes?
Par: Marc Bouchard

Photo Hyundai Canada

La nouvelle ne surprendra personne : les petits véhicules utilitaires sport ont la cote au détriment des voitures compactes. Et c’est exactement sur cet intérêt que Hyundai a misé en créant le tout nouveau Venue 2020.

Publicité
Activer le son

Le petit véhicule, construit sur la plate-forme de la berline accent, est la nouvelle entrée de gamme de la marque coréenne. Son format le place sous la Kona, tant en matière de dimensions qu’en matière de prix. Sa silhouette particulière le rattache définitivement au créneau des multisegments, même si ses capacités sont davantage urbaines que hors route.

Mécaniquement, Hyundai n’a rien réinventé. On mise sur un moteur quatre cylindres 1,6 l développant 121 chevaux et 113 livres-pied de couple. En version de base, il est disponible avec une boîte manuelle six vitesses. La transmission à variation continue est toutefois obligatoire sur toutes les autres versions et disponible en option sur la version d’entrée.

Ne cherchez toutefois pas de rouage intégral. Le petit Venue a beau s’affubler du titre de véhicule utilitaire sport, il demeure disponible uniquement avec une traction et rien d’autre n’est offert, même en option.

Un véhicule bien équipé

Malgré son prix raisonnable, car le petit Venue débute à un peu moins de 18 000 $, le véhicule coréen est relativement bien équipé. Dès le départ, le Venue propose la climatisation, les sièges chauffants à l’avant, un grand écran de huit pouces pour le système multimédia et, bien entendu, une compatibilité Apple car play et Android auto.

Les versions supérieures ajoutent le détecteur d’angles morts, l’aide au maintien en voie, une détection de collision avant et, même pour les plus frileux, le volant chauffant. Quant à la version Ultimate, la plus équipée d’entre toutes, elle ajoute la navigation par satellite et le système connecté Blue Link avec un abonnement de trois ans.

Il est vrai que certains détails de finition, notamment les matériaux plastiques de la planche de bord, ne sont pas tout à fait à la hauteur. En revanche, les sièges de l’habitacle sont confortables, et l’espace de chargement raisonnable pour les véhicules de sa taille. Il faut dire qu’il est aidé par la silhouette plutôt carrée du petit Hyundai Venue.

Comme dans tous les véhicules de cette catégorie, la malchance s’acharne plutôt sur les passagers arrière qui doivent composer avec un dégagement limité et un espace pour les jambes restreint.

Sur la route

Ne pensez pas vous rendre dans les sentiers escarpés au volant de votre Hyundai Venue. Au contraire, le petit VUS coréen est définitivement un aventurier urbain qui se sent plus à l’aise dans les stationnements surpeuplés du centre-ville plutôt que dans les zones boisées. Sa direction, sans être ultrasensible, lui confère une bonne maniabilité et permet de se faufiler sans difficulté dans le trafic.

Tout n’est cependant pas parfait au volant de ce petit véhicule. Les suspensions ne sont pas aussi agréables qu’on ne pouvait l’espérer, et le moteur est bruyant et manque parfois de souffle en accélération.

La forme carrée du Hyundai Venue lui joue aussi quelques tours lorsqu’il circule sur l’autoroute. Il est particulièrement sensible aux vents latéraux et laisse percevoir un peu trop de bruit provenant de l’extérieur.

Trois modes de conduite sont offerts : un mode normal, un mode sport et un mode neige. Je n’ai évidemment pas pu tester ce dernier, mais la différence entre les deux premiers m’est apparue trop subtile pour être significative.

En résumé

Le petit Hyundai Venue est voué à un grand avenir. Son prix abordable, jumelé à ses capacités de conduite relativement intéressantes, le rend attrayant à la fois pour les jeunes conducteurs et pour les familles soucieuses d’avoir un second véhicule fiable et pas trop dispendieux.

Il est vrai qu’on est loin de la conduite inspirée, mais le confort et la longue liste d’accessoires optionnels ou non le rendent attirant et nous font dire que le Venue pourrait bien remplacer l’Accent dans le catalogue Hyundai. Ce qui, avouons-le, ne serait pas plus mal.

image