6 février 2020
Nouvelle exposition
Expression se couvre de fleurs avec Dinan-Mitchell
Par: Le Courrier

Cynthia Dinan-Mitchell, Entretiens de fin de soirée, 2017, sérigraphie, peinture acrylique, crayons de couleur, vernis, 63,5 x 83,82 cm. Photo Charles-Frédérick Ouellet

Cynthia Dinan-Mitchell est une artiste qui se plaît à habiller les espaces. Elle se sert du langage de la décoration intérieure pour créer des installations foisonnantes, à la frontière entre le décor, l’espace d’exposition et l’œuvre d’art.

publicité

À première vue, ces environnements paraissent enchanteurs et invitants; c’est toutefois en s’attardant aux détails que l’on se rend compte de la présence d’une touche critique, cette dernière se manifestant par le jumelage d’éléments d’ordinaire inconciliables.

En présentant des objets de notre quotidien (rideaux, fleurs, bols, vases, chaînes et autres) au sein d’un contexte et d’une mise en scène inhabituels, Dinan-Mitchell crée effectivement, comme le titre de son exposition l’indique, une « étrange familiarité ». On reconnaît bel et bien chacune des composantes, mais leur agencement (d)étonne : des faucons en céramique côtoient des coussins luxueux, alors que des bidons d’essence sont voisins de papier peint fleuri.

Le domestique, une fois transposé par l’artiste dans l’espace d’exposition, n’est donc plus celui que l’on croyait connaître. Ce faisant, elle parodie les notions de beauté, de goût et de genre du monde des arts, ancien comme actuel.

À Expresssion, l’artiste présente une installation ornementale : on y voit entre autres des représentations de fleurs, d’oiseaux et de décors issus de l’imaginaire. Par son œuvre, elle nous rappelle que les objets représentés n’ont qu’une importance secondaire, l’interprétation de la nature reflétant avant tout l’esprit de l’artiste, ses préférences, sa personnalité, sa liberté.

Enfin, l’univers fantasmatique de cette artiste nous imprègne d’une joie de vivre, en dépit – ou à cause – de la conscience de la mort inévitablement évoquée par les natures mortes qu’elle nous propose.

L’exposition Étrange familiarité est présentée à Expression du 8 février au 26 avril. Le vernissage et une visite commentée en présence de l’artiste se tiendront le samedi 8 février, à 14 h.

image