27 juin 2013
Sport-études
Fadette officialise la venue des Gaulois
Par: Maxime Prévost Durand
De gauche à droite, Martin Cadorette, entraîneur-chef des Gaulois midget AAA, Gaétan Dion, directeur de l'école Fadette, Simon Désautels, nouvel agent de développement du sport-études à la CSSH, et Yves Sansfaçon, gouverneur et vice-président des Gaulois.

De gauche à droite, Martin Cadorette, entraîneur-chef des Gaulois midget AAA, Gaétan Dion, directeur de l'école Fadette, Simon Désautels, nouvel agent de développement du sport-études à la CSSH, et Yves Sansfaçon, gouverneur et vice-président des Gaulois.

Déjà on nous avait assuré que la structure du programme de hockey des Gaulois allait être de retour l’an prochain dans le réseau public, à la suite de la fermeture du Collège Antoine-Girouard. L’officialisation de son entrée à l’école Fadette dès l’automne s’est faite avec la signature d’une entente entre toutes les parties le 12 juin.

« On a perdu un gros morceau lorsqu’on a appris la fin des opérations au Collège Antoine-Girouard, il fallait se retourner sur un dix cennes », a lancé Yves Sansfaçon, gouverneur des Gaulois, soulagé que l’équipe puisse poursuivre sa route dès la rentrée.

Plutôt que de se nommer les Gaulois de Saint-Hyacinthe comme nous l’avait fait entendre la commission scolaire durant les négociations, les équipes de hockey seront présentées sous le nom des Gaulois d’Antoine-Girouard, laissant simplement tomber le terme « Collège ».« Ce sera notre appellation pour la prochaine année. Après, on verra », soutient M. Sansfaçon. Au moment de signer l’entente, il était déjà trop tard pour faire des changements administratifs concernant le nom, le calendrier des parties de la prochaine saison étant déjà prêt dans la ligue midget AAA.Les premières discussions se sont entamées il y a trois mois déjà. Pressés par le temps, les Gaulois et la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe se sont assurés de régler le dossier le plus rapidement possible, chacun montrant une grande volonté de réussite dans ce projet. « Comme tous les programmes sport-études, il devait y avoir une entente de signé entre les parties. Nous avons eu une remarquable collaboration avec les Gaulois. C’est un projet que nous accueillons avec beaucoup d’enthousiame », a mentionné Gaétan Dion.Avec l’arrivée de près de 75 étudiants du programme hockey, le nombre d’étudiants-athlètes de l’école Fadette, là où sont offerts les différents sport-études à Saint-Hyacinthe, avoisinera maintenant les 200, représentant un peu plus du quart de sa clientèle. Les programmes de soccer, judo, nage synchronisée, patinage artistique, équitation, natation, baseball et gymnastique sont déjà offerts.

Un nouveau souffle

La CSSH a profité de l’occasion pour souligner l’embauche de Simon Désautels, un joueur important dans le programme des Gaulois, à titre d’agent de développement du sport-études. M. Désautels était responsable de l’encadrement des étudiants-athlètes du programme hockey au Collège Antoine-Girouard.

« C’est un atout pour assurer une bonne transition et mettre en place le programme dans notre école, a souligné Gaétan Dion, directeur de l’école Fadette. Il le connait tellement bien, nous sommes heureux de pouvoir compter sur lui. »Il s’agira peut-être même d’un nouveau souffle pour que les programmes sport-études soient davantage mis à l’avant-plan à l’école Fadette. « Je vois l’arrivée de la structure intégrée des Gaulois comme une locomotive pour le sport-études. De plus, avec Simon Désautels, le sport pourra se développer davantage. S’il devait y avoir d’autres programmes sport-études ajoutés à notre école, il devrait y avoir vraisemblablement une restructuration afin de ne pas dépasser nos capacités, mais la porte est loin d’être fermée à l’idée d’accueillir d’autres programmes du genre », a conclu M. Dion.

image