13 juin 2019
Journée Satellite le 19 juin
Faire connaître Satellite, la mission de Richard Marquis
Par: Olivier Dénommée

Dans l’ordre habituel, on reconnaît Richard Marquis, chef propriétaire du restaurant L’Espiègle et membre du conseil d’administration de Satellite, Marie-Élaine Chicoine, directrice de l’organisme, Alexis Delisle Cardinal, intervenant, et Camille Tanguay, membre du CA. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Pour une deuxième année, le restaurant L’Espiègle réserve une journée complète le 19 juin à la cause de la Journée Satellite, une activité-bénéfice qui veut permettre à l’organisme en prévention des dépendances d’amasser des fonds pour développer de nouveaux ateliers. C’est aussi l’occasion pour la population d’en savoir plus sur la mission de Satellite et sur ses effets sur la jeunesse.

Publicité
Activer le son

Richard Marquis, chef propriétaire de L’Espiègle, ne savait pas encore ce qu’était Satellite il y a quelques années, jusqu’à ce qu’il soit approché pour participer à l’activité Déguste ton don, aussi organisée par Satellite. Depuis, il se fait un point d’honneur de faire connaître l’organisme. « Ça n’a pas d’allure qu’un organisme maskoutain qui existe depuis 1991 et qui vient tellement en aide aux jeunes dans une société malade comme la nôtre ne soit pas plus connu que ça! » D’autant plus que Satellite ne s’intéresse pas qu’aux dépendances aux drogues et à l’alcool, mais aussi à la cyberdépendance, le vapotage et les boissons énergisantes, par exemple. « On agit dès le primaire pour faire la promotion des saines habitudes de vie. Rappelons que l’âge moyen du début de la consommation est de 13 ans », souligne Marie-Élaine Chicoine, directrice de Satellite.

L’an dernier, la toute première Journée Satellite a attiré 170 participants et a permis d’amasser 3030 $ pour combler des besoins ponctuels pour bonifier certains ateliers offerts par l’organisme. « L’activité s’est organisée en peu de temps, alors on n’avait aucune attente, mais ça a finalement été une belle journée, très motivante », assure Mme Chicoine. Cette année, les fonds pourraient être dirigés vers des ateliers touchant au vapotage et sur les boissons énergisantes, qui connaissent un grand succès auprès des jeunes.

Formule améliorée

Si, l’année dernière, quatre plages étaient proposées pour profiter d’un délicieux repas trois services préparé avec soin par l’équipe de L’Espiègle, la formule change quelque peu pour attirer une clientèle différente. « Les deux plages du midi [11 h 30 et 12 h 30] ont bien fonctionné et ne changent pas cette année. Par contre, la troisième plage est changée en “5 à 6 et demie” avec bouchées et cocktails pour attirer ceux qui travaillent au centre-ville sans les obliger de rester pour un repas complet. Le dernier service, à 18 h 30, coûte un peu plus cher, mais inclut une consommation », explique Mme Chicoine. Autre nouveauté : les membres du conseil d’administration de Satellite feront le service, ce qui leur permettra d’échanger avec les participants et de répondre à leurs questions sur la mission de l’organisme.

Activité familiale

« La beauté de cette activité, c’est qu’elle est abordable et que ça permet aux gens de faire une belle sortie en groupe à l’approche de l’été. En 2018, l’ambiance était comme un barbecue en famille et j’ai l’impression que ça sera encore la même chose cette année! », anticipe Marie-Élaine Chicoine, qui rappelle que 300 billets seulement sont en vente auprès de Satellite pour participer à l’activité du mercredi 19 juin. Pour les obtenir, il faut appeler au 450 888-2572 ou visiter le site de Satellite, preventiondesdependances.org. Un reçu de don sera remis sur demande.

image