25 février 2021
Faits divers en bref
Par: Olivier Dénommée

Malgré l’intervention rapide des pompiers de Saint-Hyacinthe, un incendie survenu samedi avant-midi a fait d’importants dommages dans un immeuble à logements de l’avenue Sylva-Clapin. Photo Adam Bolestridge

Deux hommes seraient encore recherchés pour être entrés par effraction dans la Clinique vétérinaire St-Hyacinthe samedi après-midi. Photos Clinique vétérinaire St-Hyacinthe

Steve Fortin, Liboirois de 60 ans, était vraisemblablement la tête dirigeante d’un important réseau de vol de camions-remorques et de voitures de luxe au Canada. Il conteste sa peine de huit ans et demi de pénitencier imposée par la juge Johanne Roy. Photo tirée de Facebook

Deux hommes seraient encore recherchés pour être entrés par effraction dans la Clinique vétérinaire St-Hyacinthe samedi après-midi. Photos Clinique vétérinaire St-Hyacinthe

Publicité
Activer le son

Incendie sur Sylva-Clapin : l’occupant arrêté

Un incendie a pris naissance dans un immeuble à logements situé sur l’avenue Sylva-Clapin, à Saint-Hyacinthe, samedi peu, avant 10 h 30. Le feu a été maîtrisé vers 11 h 45 par l’équipe de 27 pompiers, mais on parle tout de même de dommages dépassant les 100 000 $ et de deux résidents sinistrés, selon la directrice des communications de la Ville de Saint-Hyacinthe, Brigitte Massé. La cause de l’incendie était considérée comme suspecte et l’enquête a été transférée à la Sûreté du Québec (SQ) qui en est venue à arrêter et interroger l’occupant du logement où le feu a éclaté parce qu’elle a trouvé une certaine quantité de drogues sur place. L’enquête suggère que le feu pourrait avoir un lien avec des activités de production de stupéfiants dans le logement. On précise que l’occupant, un homme de 34 ans, a été remis en liberté et n’aurait toujours pas été accusé de quoi que ce soit.

Entrée par effraction dans une clinique vétérinaire

La Clinique vétérinaire St-Hyacinthe, ouverte depuis quelques semaines à peine sur l’avenue Cusson, à Saint-Hyacinthe, a déjà été victime d’une tentative de cambriolage. Samedi, vers 14 h 45, l’alarme du commerce s’est déclenchée après que deux hommes se soient introduits par effraction à l’intérieur. Au moment de mettre sous presse, la clinique vétérinaire n’avait pas donné suite à notre demande d’entrevue pour préciser si les deux suspects avaient eu le temps de voler quelque chose avant de devoir prendre la fuite. Ils seraient toujours recherchés.

Collision impliquant un apprenti conducteur

Fait divers en apparence banal survenu samedi, vers 17 h 30, sur la rue Bernard à Saint-Hyacinthe : deux véhicules sont entrés en collision, mais personne n’a été blessé dans l’accident. Si la SQ n’était pas en mesure de préciser la cause de cet accrochage, elle mentionne qu’un constat d’infraction a été remis au conducteur d’une des voitures impliquées puisqu’il n’était pas accompagné alors qu’il n’avait que son permis d’apprenti conducteur.

Arrestations pour trafic de stupéfiants à Saint-Liboire

Le 18 février, vers 11 h, la Sûreté du Québec a mis les menottes à quatre individus, des hommes de 34 à 44 ans, dans le cadre d’une opération de lutte au trafic de stupéfiants à Saint-Liboire. Les individus ont été arrêtés lors d’une transaction qui impliquait la vente d’une importante quantité de méthamphétamine qui se déroulait dans le stationnement d’un commerce situé sur le rang Charlotte. L’intervention a mobilisé une douzaine de policiers et enquêteurs qui ont saisi 20 000 comprimés de méthamphétamine, plus de 60 ml de GHB, des armes prohibées, des téléphones cellulaires et deux véhicules. Les quatre hommes ont depuis comparu au palais de justice de Saint-Hyacinthe, par visioconférence, pour faire face à des accusations de complot de trafic de stupéfiants et de possession en vue d’en faire le trafic.

Fraude pyramidale : première comparution de Lioudmila Minina

Tout près d’un an après l’intervention policière dans une résidence de la rue Payan, à Saint-Hyacinthe, pour juguler une cellule d’un stratagème de fraude pyramidale, la Maskoutaine Lioudmila Minina, 56 ans, a comparu pour la toute première fois au palais de justice de Saint-Hyacinthe le 18 février pour divers chefs en matière de fraude. Isabelle Turcotte, de Carignan, a aussi comparu dans cette même affaire. Leur dossier doit revenir devant un juge le 29 mars, moment où elles devraient pouvoir enregistrer leur plaidoyer. Rappelons que Mme Minina est accusée d’être la tête d’une cellule de Triangle évolutif, un stratagème frauduleux de type « cercle de dons » et qu’elle a été arrêtée à son domicile à la fin février 2020 lors d’une soirée où elle s’attendait à recevoir 33 000 $ en dons de personnes recrutées.

8 ans et demi de prison pour Steve Fortin

Celui que l’on considère comme le cerveau d’un important réseau de voleurs de camions-remorques au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick a reçu sa sentence le 18 février au palais de justice de Québec. Steve Fortin, un résident de Saint-Liboire de 60 ans, a été reconnu coupable par la juge Johanne Roy des faits qui lui étaient reprochés. Elle lui a imposé une peine de huit ans et demi de détention et une amende de 30 000 $ pour ses crimes. Comme Fortin est incarcéré de façon provisoire depuis son arrestation en mars 2017 dans le cadre de l’opération Obliger, il lui resterait encore 56 mois à purger avant de pouvoir regagner la liberté. L’accusé a porté sa condamnation en appel.

image