30 mai 2019
Faits divers en bref
Par: Olivier Dénommée

Daniel Blais porte plainte contre la SQ

LE COURRIER révélait le 16 mai que le Maskoutain Daniel Blais avait reçu une contravention (150 $ plus un point d’inaptitude) pour avoir laissé tomber des cendres de cigarette sur la voie publique. Il a contesté cette contravention qu’il considérait comme du harcèlement et un excès de zèle de la part d’une policière, mais semblait croire que ce n’était que le début de ses peines avec la Sûreté du Québec (SQ). Le fait que son véhicule ait depuis été saisi parce que les agents considéraient que ses assurances étaient expirées – ce qui est faux, selon le principal intéressé – semble donner raison à ses craintes. Non seulement Daniel Blais a décidé de contester cette nouvelle amende et les frais encourus par la saisie de son véhicule, mais il a aussi porté plainte le 23 mai auprès du Commissaire à la déontologie policière. Il souhaite également déposer une plainte au criminel pour harcèlement contre la SQ et cherche un avocat prêt à défendre sa cause devant les tribunaux.

Arrestations à Saint-Pie

Le 22 mai, au début de la nuit, des policiers se sont rendus sur la rue Aurore, à Saint-Pie, pour trouver un « véhicule suspect » dans lequel se trouvaient deux hommes suspects, âgés de 24 et 25 ans. À l’arrivée des policiers, l’un d’eux a pris la fuite, mais a été rattrapé. L’autre a été arrêté sur place. À ce stade-ci, ces deux individus sont suspectés d’introductions par effraction et de vols dans des bâtiments en annexe à des résidences dans ce secteur. Dans leur véhicule, les policiers ont saisi des outils de cambriolage et divers objets possiblement volés. Les deux hommes devaient comparaître au palais de justice de Saint-Hyacinthe.

Cinq mois de prison pour Patrick Dupré

Le Maskoutain Patrick Dupré, qui était accusé de voies de fait et de menaces de mort contre une Sherbrookoise rencontrée sur un site de rencontre, passera les prochains mois derrière les barreaux. Il a plaidé coupable au palais de justice de Sherbrooke et la juge Julie Beauchesne lui a imposé une peine de 5 mois de détention en plus de trois ans de probation à sa sortie. L’homme de 39 ans est déjà en détention depuis les événements survenus le 19 avril dernier.

Collision sur l’autoroute 20

Un accident est survenu le 23 mai vers 8 h 30 au kilomètre 138 sur l’autoroute 20 en direction est : une collision entre deux véhicules a causé des blessures légères aux occupants d’un des véhicules impliqués, mais a surtout causé des maux de tête aux automobilistes qui ont eu droit à un embouteillage sur plusieurs kilomètres en pleine heure de pointe.

Poursuite policière à Sainte-Hélène

Les policiers de la SQ ont arrêté un conducteur de 19 ans, dans la nuit du 23 au 24 mai, à la suite d’une poursuite policière sur la route 116. Après avoir effectué une vérification à Upton, les policiers se sont aperçus qu’il s’agissait d’un véhicule volé et le conducteur a pris la fuite. La poursuite a pris fin lorsque le véhicule volé a terminé sa course dans un fossé sur la 4e Avenue à Sainte-Hélène-de-Bagot. Le conducteur et sa passagère, âgée de 17 ans, ont été conduits à l’hôpital pour des blessures mineures. Seul le jeune homme de 19 ans a été arrêté et pourrait être accusé de recel et de fuite policière.

Lampadaire heurté lundi soir

Un véhicule a percuté un lampadaire lundi soir, vers 21 h 20, au coin des boulevards Casavant Ouest et Laframboise. Le conducteur, seul dans son véhicule, a été blessé et a été transporté à l’hôpital, mais on ne craignait pas pour sa vie. Le lampadaire a été endommagé et a laissé des débris dans la voie qui a été nettoyée par des employés municipaux dans les heures suivantes.

Fin des procédures contre Réjean Lalumière

Le procès de Réjean Lalumière pour des accusations d’agressions sexuelles sur deux personnes, dont une mineure au moment des faits, a débuté le 8 mai, mais il ne viendra jamais à terme : le résident de Saint-Valérien-de-Milton, qui était en liberté sous conditions, a été retrouvé sans vie chez lui le 21 mai, jour où devaient comparaître les témoins de la Couronne, dont ses victimes présumées. Le constat de décès a été présenté officiellement au juge Yves Morier le 28 mai, ce qui se traduit par un retrait des procédures dans ce dossier.

image