15 avril 2021
Faits divers en bref
Par: Olivier Dénommée

Le conducteur a pris la fuite après avoir perdu le contrôle de son véhicule le 10 avril sur le chemin du Rapide-Plat Sud, mais a été rapidement retrouvé par les policiers. Photo Adam Bolestridge

Publicité
Activer le son

Accident sur le Rapide-Plat Sud : un homme arrêté

Une automobile s’est retrouvée sur le toit et dans le fossé après une perte de contrôle sur le chemin du Rapide-Plat Sud, à Saint-Hyacinthe, le 10 avril peu après 20 h 30. Selon la porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), un poteau électrique a été endommagé durant l’accident et le chauffeur a pris la fuite à pied. Il a été retrouvé et arrêté par les policiers pour conduite avec les facultés affaiblies et délit de fuite. On l’a aussi conduit au centre hospitalier par mesure préventive, indique-t-on.

Feu de haie à Saint-Hyacinthe

Le beau temps commence à peine que l’on rapporte déjà le premier feu extérieur non conforme à Saint-Hyacinthe qui a mené à l’incendie d’une haie de cèdres dans le secteur Saint-Thomas-d’Aquin. Onze pompiers sont intervenus le 11 avril sur l’avenue des Cèdres pour maîtriser un incendie qui a endommagé un cabanon et des fils électriques et qui a causé des dégâts estimés à 30 000 $. La directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe, Brigitte Massé, invite les citoyens à s’assurer de la conformité de leurs installations et à vérifier qu’il n’y a pas trop de vent avant d’allumer un feu extérieur pour éviter de mauvaises surprises.

Accident de moto à Saint-Jude

Un motocycliste a été impliqué dans un accident sur le rang Salvail Sud à Saint-Jude le 11 avril en après-midi. Selon les informations transmises par la SQ, l’homme aurait chuté de sa moto et aucun autre véhicule n’a été impliqué. L’homme était toujours conscient à l’arrivée des ambulanciers et on l’a transporté au centre hospitalier pour des douleurs à l’épaule.

Lioudmila Minina : enquête préliminaire fixée

On sait maintenant que la Maskoutaine Lioudmila Minina, présumée tête dirigeante d’une cellule de Triangle évolutif, un stratagème de type cercle de dons, et sa complice Isabelle Turcotte, de Carignan, ont demandé à subir une enquête préliminaire sur les chefs de fraude, et on connaît les dates où elle doit se tenir. Quatre jours sont réservés, du 14 au 17 mars 2022, au palais de justice de Saint-Hyacinthe, pour entendre une dizaine de témoins appelés par la poursuite représentée par Me Cimon Senécal, incluant deux agents d’infiltration dont l’identité pourrait demeurer protégée. D’ici là, les deux parties doivent encore s’entendre sur certains détails non ficelés entourant ce dossier. On peut donc s’attendre à quelques retours devant un juge dans les prochains mois.

Un proche des Hells Angels assigné à résidence

À sa sortie du pénitencier, Pierrot Lachapelle, 49 ans, cofondateur d’un ancien club-école des Hells Angels et considéré comme un proche des Hells Angels de Sherbrooke, passera les six prochains mois dans une résidence reconnue par les services correctionnels et devra y respecter des conditions sévères.

Rappelons qu’il avait été visé dans l’opération SharQc en 2009, où il a été arrêté après quatre ans de cavale et accusé de complot pour deux meurtres, dont celui du trafiquant de stupéfiants Mario Roy à Saint-Valérien-de-Milton en 2000. Lachapelle avait plaidé coupable à un chef réduit de complot pour meurtre et avait été condamné à 17 ans et cinq mois de prison en 2013, peine qui a été réduite de moitié par la Cour d’appel trois ans plus tard.

Il se voit donc libéré d’office maintenant qu’il a purgé les deux tiers de sa peine, mais la Commission des libérations conditionnelles du Canada a considéré qu’il a toujours un « important potentiel de violence » et que ses risques de récidive sont élevés. Les commissaires lui ont donc imposé un passage en résidence malgré ses représentations.

image