6 juin 2019
Faits divers en bref
Par: Le Courrier
publicité

Steve Gaudette : enquête préliminaire en octobre?

Steve Gaudette, accusé de meurtre au deuxième degré à l’encontre du Maskoutain Denis Chassé dans le tunnel Laframboise en juillet 2018, pourrait subir son enquête préliminaire cet automne. La procureure de la Couronne, Me Caroline Fontaine, considère que le dossier a assez trainé et a convaincu le juge Marco Labrie de réserver les 2 et 3 octobre à cet effet. Il n’est quand même pas impossible que l’enquête préliminaire soit reportée à une date ultérieure si Me Marie-Eve Demers, la nouvelle avocate de l’accusé, ne se considère pas prête à livrer une défense complète et entière à son client à ce moment. Cela devrait se préciser lors de la prochaine conférence de gestion, prévue le 27 juin.

Jugement controversé à Saint-Hyacinthe

La décision rendue par le juge Stéphane Godri le 29 mai dans une affaire de conduite avec facultés affaiblies causant la mort a soulevé les passions partout au Québec : le juge a acquitté David Leblanc qui a, le 9 novembre 2016, percuté un autre véhicule avec le sien, tuant un couple et blessant gravement leur fille. Selon le juge, la poursuite n’avait pas fourni assez d’éléments liant les facultés affaiblies de l’accusé et l’accident, ce qui laissait planer un doute raisonnable quant à la culpabilité de Leblanc. « Ultimement, je ne peux qu’avoir un doute quant à ce qui s’est produit au moment de l’accident et quelle en est sa cause réelle. La preuve ne me permet pas de le savoir avec suffisamment de précision. Ce n’est la faute de personne. C’est tout simplement la réalité propre à la présente affaire et en droit criminel canadien, lorsqu’un tel doute existe, il doit toujours bénéficier à l’accusé », peut-on lire à la fin du jugement dont LE COURRIER a obtenu copie. David Leblanc a seulement été reconnu coupable d’avoir conduit avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite permise. Il a écopé d’une amende de 1000 $ et de la suspension de son permis de conduire pour un an.

Toujours aucune trace de Matthieu Lapierre

On cherche toujours le Maskoutain Matthieu Lapierre, 40 ans, qui a été vu pour la dernière fois le 25 mai en après-midi à Magog. Son véhicule a été retrouvé la semaine dernière au mont Gosford, à Saint-Augustin-de-Woburn, et des recherches intensives ont été faites dans ce secteur, sans succès. La Sûreté du Québec a récemment mis fin aux recherches, mais semble croire que le disparu pourrait toujours se trouver dans ce secteur qui compte des centaines de kilomètres de sentiers. Toute information pouvant aider à le retrouver peut être transmise au 1 800 659-4264.

image