29 août 2019
Familles maskoutaines (17) – Les Pelletier
Par: Le Courrier

À gauche, le maire de la Ville de Saint-Hyacinthe, Clément Rhéaume, et le maire de la paroisse de Saint-Hyacinthe-le-Confesseur, Ludovic Pelletier, lors d’une session du conseil de la MRC en 1992. Collection Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe, CH380, Fonds Le Courrier de Saint-Hyacinthe

Les Pelletier forment la 12e plus grande famille du Québec et ils occupent la 17e position de nos familles maskoutaines.

publicité

La très grande majorité des Pelletier descendent de Guillaume, originaire de Bresolettes, en Normandie. Né en 1598, il épouse Michelle Mabille en 1619. Ils ont trois fils entre 1622 et 1627. En 1641, Guillaume s’engage pour la Nouvelle-France. Il y débarque à l’été de 1641 en compagnie de sa famille et de son frère Antoine. Le seigneur Robert Giffard lui concède une terre sur la côte de Beauport. Il décède à Québec en 1657, à l’âge de 50 ans.

À Saint-Hyacinthe, le premier baptême d’un Pelletier aux registres de la paroisse Notre-Dame-du-Rosaire est celui de Louis, fils d’Antoine Pelletier et de Thérèse Marois, né le 2 et baptisé le 3 avril 1793. Antoine, d’abord marié à Belœil en 1781 à Marie-Anne Boissy, se remarie en 1784 au même endroit à Thérèse Marois. De cette union naîtront onze enfants entre 1786 et 1802.

Ludovic Pelletier

Né le 22 mars 1922 sur le chemin du Rapide-Plat-Nord, dans la paroisse de Saint-Hyacinthe-le-Confesseur, il était le fils d’Albert Pelletier, cultivateur, et de Rose-Alba Beaulieu. Le 30 septembre 1950, il épouse Angela Bouvier, veuve de Laurent Bousquet, en l’église de La-Présentation. Deux fils et une fille vont naître de cette union : Daniel, François et Lucie.

Sur la ferme familiale, il exploite un troupeau de vaches holsteins. Sa production est entièrement livrée à la Laiterie Maskoutaine. Pendant quelques années, il fut secrétaire de la Jeunesse Agricole Catholique de sa paroisse. Il y fut également conseiller municipal de 1961 à 1966. En 1967, il est élu au poste de maire, fauteuil qu’il occupera pendant vingt-sept ans sans interruption.

Il fut également secrétaire, puis président de la Fédération de l’Union des Producteurs Agricoles de Saint-Hyacinthe. En 1979, il fut demandé pour faire partie du Conseil de la Magistrature du Québec. Il est décédé le 12 juillet 2016, à l’âge de 94 ans. La Ville de Saint-Hyacinthe a honoré sa mémoire en nommant l’avenue Pelletier, dans le secteur Annexe, reliant la rue Yamaska et les avenues Rigaud et Triquet.

L’abbé Raymond Pelletier

Né à Saint-Jude le 12 octobre 1924, il est le deuxième des huit enfants de Jean-Baptiste Pelletier et d’Antoinette Comeau. Il a été ordonné prêtre le 11 juin 1949 par Mgr Arthur Douville. L’abbé Raymond Pelletier a servi l’Église en donnant toute sa vie à l’œuvre du Séminaire de Saint-Hyacinthe, d’abord comme professeur, puis comme procureur. Il y est décédé le 12 septembre 2018, à l’âge de 93 ans et 11 mois, après 69 ans de vie religieuse.

Dr René Pelletier

Né le 17 novembre 1918 à Saint-Jude, il est le cadet des 12 enfants de Côme Pelletier, cultivateur, et de Marie-Louise Delorme. Il devient médecin vétérinaire et épouse à Saint-Jude le 23 juin 1945 Lucienne Roy, institutrice. En cette même année, le Dr Pelletier est nommé inspecteur à l’Unité sanitaire des comtés de Saint-Hyacinthe et de Rouville, que dirige à Saint-Hyacinthe le Dr Marc Bergeron, médecin-hygiéniste. La confirmation de sa nomination à son nouveau poste a été faite par le Dr Jean Grégoire, alors sous-ministre de la Santé et du Bien-Être.

En 1983, il reçoit la médaille de saint Éloi, la plus haute distinction décernée par l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec. Le Dr René Pelletier est décédé le 14 septembre 1984, à l’âge de 65 ans laissant dans le deuil, outre son épouse Lucienne, leurs cinq enfants.

À suivre : Les Dion

Daniel Girouard, membre du Centre d’histoire de Saint-Hyacinthe

image