16 janvier 2014
Favoriser la persévérance scolaire avec le mentorat
Par: Le Courrier
La campagne de recrutement <em>Réussir ensemble</em> des Grands Frères et Grandes Soeurs vise à recruter 12 mentors qui contribueront au développement de leur confiance personnelle.

La campagne de recrutement Réussir ensemble des Grands Frères et Grandes Soeurs vise à recruter 12 mentors qui contribueront au développement de leur confiance personnelle.

Afin de clôturer son 100 e anniversaire d’activité au Canada, les Grands Frères et Grandes Soeurs de Saint-Hyacinthe lancent la campagne de recrutement Réussir ensemble. Les mentors recrutés pourront aider l’organisme à poursuivre sa mission d’offrir un soutien à la jeunesse et ainsi prévenir le décrochage scolaire, la toxicomanie, l’exclusion sociale ainsi que l’amélioration de l’estime de soi.

Publicité
Activer le son

En collaboration avec Satellite, organisme en prévention des dépendances et avec l’appui de la Conférence Régionale des Élus – Montérégie Est qui accorde une subvention de 24 000 $, l’organisme GFGS pourra procéder à 12 jumelages au cours de la prochaine année. Ce mentorat favorise grandement la réussite scolaire et facilite le passage du niveau primaire au secondaire.

Johanne Delage, présidente d’honneur de la campagne de recrutement, témoigne de la différence que peut faire un jumelage d’un enfant avec un mentor. « Pour avoir moi-même fait du mentorat pendant deux ans avec les Grands Frères et Grandes Soeurs, le temps qu’on donne est précieux pour les jeunes, a-t-elle indiqué. Le mentorat, qu’il se déroule dans le contexte scolaire ou extérieur, c’est un moment magique que peut vivre un enfant autant qu’un adulte. Je suis convaincue du succès du programme, et j’espère être assez convaincante pour inviter les gens à se joindre à l’organisme! »Selon les plus récentes études menées sur le travail des GFGS, les jumelages scolaires réalisés améliorent les capacités des jeunes et sont de francs succès. Comme l’explique Monique Gravel, directrice générale de l’organisme, « 80 pour cent des enfants qui vivent un jumelage réussissent leur cinquième secondaire. Cette transition du primaire au secondaire est une étape importante du développement de l’enfant puisqu’il est à un âge fragile. Nous recherchons des gens qui sont prêts à s’impliquer et à contribuer à cette différence et croyez-moi, ça change le cours d’une vie! »

Reconnaissance

Le travail réalisé par les bénévoles auprès des enfants est maintenant prouvé, c’est pourquoi l’organisme mise sur le recrutement de nouveaux mentors. L’évolution personnelle peut d’ailleurs se faire autant pour l’enfant que l’adulte. Patrice est jumelé avec Bastien et livre un témoignage concernant la réussite du programme de mentorat.

« Depuis le début de mon jumelage avec Bastien, j’ai vu son évolution. C’est une véritable boule de talent ce petit gars-là et ça m’apporte beaucoup de participer à son bonheur et sa réussite. »Pour souligner les 100 ans de l’organisme, l’artiste maskoutain Victor Varacalli met en vente 100 oeuvres de sa série Paysage urbain et 10 $ seront versés à l’organisme pour chacun des tableaux vendus.Pour plus d’informations sur le mentorat scolaire, la campagne de recrutement ou la vente des toiles de Victor Varacalli, contactez Monique Gravel au 450 774-8723.

image