13 août 2015
9e CoupeLe Blanc
Félix Auger-Aliassime donne le coup d’envoi
Par: Maxime Prévost Durand
Félix Auger-Aliassime a échangé quelques balles avec les joueurs des différentes délégations. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Félix Auger-Aliassime a échangé quelques balles avec les joueurs des différentes délégations. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le coup d’envoi de la 9

Publicité
Activer le son

Celui qui a atteint les quarts de finale du Challenger de Granby alors qu’il n’était âgé que de 14 ans – il a célébré son 15e anniversaire de naissance le 8 août – a échangé quelques coups avec les jeunes participants du tournoi au terme de la cérémonie d’ouverture.

À en lire l’exclamation sur leur visage lorsque leur nom était pigé pour se mesurer à Auger-Aliassime, les joueurs ont grandement apprécié leur expérience.

Il ne faut pas remonter bien loin pour retrouver le jeune Félix – avec quelques pouces en moins -, défendant les couleurs de la délégation canadienne à la Coupe Le Blanc. En 2011, il remportait les honneurs individuels du tournoi, tandis qu’en 2012, alors que la formule Coupe Davis faisait son arrivée, il triomphait avec son compatriote Nicaise Muamba dans le tableau masculin.

« C’est une très belle opportunité de pouvoir jouer, pour la première fois, un tournoi par équipe comme ça, soutient-il. C’est incroyable de pouvoir représenter son pays. J’ai vraiment apprécié mes deux ans ici. Les gens sont très gentils. Ils sont fiers d’avoir un tournoi ici à Saint-Hyacinthe et les familles d’accueil et les bénévoles étaient super. »

L’année suivant sa deuxième participation à la Coupe Le Blanc, Félix Auger-Aliassime intégrait le Centre national d’entraînement de Tennis Canada, où il est suivi avec un groupe de sept autres joueurs.

Il se souvient encore de son passage à Saint-Hyacinthe, alors qu’il rêvait d’atteindre les rangs professionnels. « Tous les jeunes ici ont sûrement le rêve de jouer sur le circuit professionnel. Il faut avoir de bonnes ambitions. Moi-même, encore aujourd’hui, j’espère intégrer le circuit professionnel de façon régulière et entrer dans le top 100 mondial. »

Félix Auger-Aliassime est devenu le plus jeune joueur de l’histoire à percer le classement de l’ATP. Il pointe actuellement au 747e échelon.

image