11 août 2016
Fenêtres anciennes
Par: Le Courrier
Fenêtre à battant (10 carreaux) sur une maison québécoise d’esprit français (Saint-Hyacinthe). Photo MRC des Maskoutains

Fenêtre à battant (10 carreaux) sur une maison québécoise d’esprit français (Saint-Hyacinthe). Photo MRC des Maskoutains

Fenêtre à guillotine sur une maison de style cubique d’influence américaine. Exemple de fenêtres agrandies en dédoublant la fenêtre ancienne au rez-de-chaussée (Saint-Damase). Photo MRC des Maskoutains

Fenêtre à guillotine sur une maison de style cubique d’influence américaine. Exemple de fenêtres agrandies en dédoublant la fenêtre ancienne au rez-de-chaussée (Saint-Damase). Photo MRC des Maskoutains

Les fenêtres constituent l’un des éléments caractéristiques des maisons anciennes. L’évolution des moulurations, des mécanismes d’ouverture et du vitrage illustre le style et l’époque de la construction. Le style de la fenêtre est donc indissociable de celui du bâtiment.

Publicité
Activer le son

Au Québec, on retrouve principalement deux styles de fenêtre avant 1950. Le premier est la fenêtre à battant, ornant les maisons d’inspiration française du XVIIe et du XVIIIe siècle, ainsi que l’architecture québécoise jusque dans les années 1875. Le deuxième type, la fenêtre à guillotine, est quant à elle associée à l’architecture britannique et américaine, mais deviendra le modèle le plus utilisé dès les années 1900, avec la croissance rapide des villes. Dans les deux cas, la dimension des vitres reste un bon indicateur de l’âge de la fenêtre : plus la construction est ancienne, plus les carreaux sont petits et nombreux, la technologie de l’époque ne permettant pas la réalisation de grands pans de vitre.

Le remplacement d’une fenêtre sur une maison ancienne est une opération délicate. En premier lieu, il faut toujours considérer la restauration des fenêtres d’origine. En effet, même si le coût d’une restauration ou d’un remplacement par une fenêtre identique semble élevé, cette solution reste toujours la plus économique à long terme, car une fenêtre en bois bien entretenue pourra durer de quatre à cinq fois plus longtemps qu’une fenêtre en aluminium ou en PVC. Il est également intéressant de noter que, comme le démontrent maintenant de nombreuses études, la fenêtre traditionnelle en bois avec contre-fenêtres offre un meilleur rendement écoénergétique que les fenêtres simples avec verres thermos, augmentant ainsi l’économie possible.

Bien qu’il soit toujours préférable de privilégier les matériaux d’origine, l’utilisation de matériaux différents pourra être acceptable si l’on prend soin de respecter les caractéristiques de la fenêtre ancienne, les plus importantes étant le type d’ouverture de la fenêtre et les dimensions d’origine. Ainsi, les fenêtres à guillotine et à battant devraient être remplacées par des fenêtres présentant le même mécanisme d’ouverture, chacune ayant des proportions et divisions différentes (horizontal pour la guillotine et vertical pour la fenêtre à battant). Bien qu’une fenêtre à manivelle s’apparente à la fenêtre à battant, elle reste toutefois un compromis, puisque ses battants s’ouvrent vers l’extérieur contrairement à la fenêtre traditionnelle.

Au sujet des dimensions des fenêtres, il faut savoir que dans l’architecture traditionnelle, on ne retrouve généralement qu’une seule taille de fenêtre au rez-de-chaussée et une plus petite à l’étage. Ce n’est qu’avec l’arrivée des bungalows d’après-guerre que la dimension de la fenêtre variera selon l’usage de la pièce desservie. Il est donc important de préserver cette caractéristique d’époque. Si l’on désire absolument agrandir une ouverture, idéalement sur un mur moins apparent, il serait préférable de joindre, côte à côte, deux reproductions de fenêtres anciennes, afin de ne pas briser ce fragile équilibre.

En prenant en considération l’économie sur le long terme et l’efficacité écoénergétique, les fenêtres anciennes en bois demeurent toujours un choix judicieux, si vous êtes prêt à faire un peu d’entretien. Si vous optez plutôt pour des matériaux alternatifs, il sera essentiel de respecter les caractéristiques de la fenêtre d’origine afin de préserver la valeur patrimoniale de votre maison. Comme toute intervention sur une maison ancienne, la documentation et la préparation sont les clés du succès.

image