3 juin 2021
Culture maraîchère
Ferme Bunny croque Endives Diva
Par: Jean-Luc Lorry

La Ferme Bunny de Saint-Hyacinthe, spécialisée principalement dans la culture d’oignons et de carottes, a fait l’acquisition de l’entreprise Endives Diva. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Spécialisée dans la culture d’oignons et de carottes, la Ferme Bunny, de Saint-Hyacinthe, élargit sa production de légumes en mettant la main sur Endives Diva, une entreprise maraîchère basée à Saint-Clet, dans l’ouest de la Montérégie.

Publicité
Activer le son

« Choisir de vendre Endives Diva n’a pas été une décision facile à prendre. C’est une aventure qui dure depuis presque 50 ans et nous voulions qu’elle se poursuive. Ferme Bunny est une entreprise québécoise qui partage nos valeurs et qui a la volonté, la passion et les moyens nécessaires pour qu’Endives Diva continue sur sa lancée », a indiqué Philippe Schryve, président d’Endives Diva dans un communiqué.

Originaires de France, Jean-Michel et Francine Schryve sont arrivés au Québec en 1975. Leur objectif était de se lancer dans la production d’endives afin de faire découvrir aux Québécois ce légume populaire en Belgique et en France.

La culture d’endives étant délicate et nécessitant beaucoup de soin et d’attention, Ferme Bunny s’est adjoint la collaboration de Philippe Schryve afin d’acquérir les connaissances requises pour cultiver adéquatement ce légume.

« L’entente que nous avons conclue est de pouvoir utiliser, durant un à trois ans, les installations de Saint-Clet pour l’entreposage et l’étape du forçage », indique Alexandre Gagnon, dirigeant de la Ferme Bunny et copropriétaire de l’entreprise, en entrevue au COURRIER.

Selon le site Web d’Endives Diva, la pousse de l’endive, aussi appelée chicon, se déroule en salle de forçage une fois le repiquage terminé. « Il s’agit ici de placer les bacs dans une salle à température contrôlée qui ne laisse filtrer aucune lumière, et ce, afin d’obtenir de belles endives d’un blanc crémeux et jaunâtre. Arrosées régulièrement de solutions nutritives, les endives restent en salle de forçage durant 21 jours », peut-on lire en ligne. Alexandre Gagnon note que l’endive cultivée au Québec a un goût moins prononcé que celle produite en France. Une particularité qui, selon lui, plaît aux consommateurs d’ici.

Fondée en 2010, Ferme Bunny est la copropriété de Préval AG, une entreprise agroalimentaire qui regroupe l’élevage et l’abattage de veaux, de bœufs et d’agneaux, le transport et la transformation de viandes, la production de grandes cultures et de cultures maraîchères et le traitement des grains.

Préval AG, dont le siège social est à Saint-Hyacinthe, est la propriété de Fabien, Donald et Alexandre Fontaine.

image