8 mars 2018
Fermeture du Pantorama à Douville
Par: Rémi Léonard
L’immeuble où logeait le Pantorama à Douville est maintenant complètement vide, mais son stationnement est encore très utilisé, à la fois par le propriétaire et par les utilisateurs du transport en commun. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’immeuble où logeait le Pantorama à Douville est maintenant complètement vide, mais son stationnement est encore très utilisé, à la fois par le propriétaire et par les utilisateurs du transport en commun. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Une institution du commerce de détail à Douville, le Pantorama l’Entrepôt du boulevard Laurier Ouest, a cessé ses activités au tournant de l’année.

Publicité
Activer le son

Cette fermeture était prévue puisque le bail arrivait à échéance et n’a pas été renouvelé, a confirmé au COURRIER Alexandre Lambert, coactionnaire avec son frère Félix de Gestion Memphré 2000, la société propriétaire du site. L’immeuble commercial de ce terrain est maintenant complètement vide puisque le magasin Levi’s voisin du Pantorama a lui aussi fermé ses portes dans les dernières années.

Sans vouloir trop s’avancer sur la suite des choses, Alexandre Lambert reconnaît qu’un nouveau projet est en préparation. « C’est clair que c’est un emplacement convoité. Nous avons eu plusieurs offres, mais rien n’est encore décidé », a indiqué le directeur général et copropriétaire de Honda Casavant.

Bâtiment vide, stationnement plein

Le Groupe Lambert possède également les concessionnaires Kia et Hyundai de Saint-Hyacinthe. Une partie du stationnement où logeait le Pantorama est présentement utilisée pour entreposer des voitures en transit, alors que l’autre moitié sert de stationnement aux résidents de Douville qui utilisent le transport en commun. La trentaine de cases disponibles sont amplement utilisées, a constaté le COURRIER lors de son passage sur place.

Il ne s’agit toutefois pas d’un stationnement incitatif en bonne et due forme. Alexandre Lambert confirme d’ailleurs qu’il tolère le stationnement à cet endroit en guise de « service gratuit » rendu à la municipalité.

Cette dernière souhaite « continuer à offrir du stationnement » dans le secteur et des développements dans le dossier risquent d’être annoncés prochainement, a spécifié Brigitte Massé, la directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe.

Alors que le Conseil intermunicipal de transport de la Vallée du Richelieu (CITVR) étudiait en 2013 l’idée d’acquérir le site pour créer un véritable stationnement incitatif, la nouvelle entité qui le remplace, le Réseau de transport métropolitain (RTM), n’est plus du tout intéressée. La conseillère en relations médias Elaine Arsenault a confirmé au COURRIER que « tout développement de projet relèverait de la municipalité ». Saint-Hyacinthe ne figure même pas dans le territoire officiel de la RTM, qui suit celui de la Communauté métropolitaine de Montréal, s’arrêtant donc à Mont-Saint-Hilaire, et ce, même si la région est desservie par la ligne d’autobus 200 qui se rend jusqu’à Longueuil.

Le siège social de Pantorama Industries, qui opère aussi les magasins Levi’s et 1850, dont celui des Galeries St-Hyacinthe, n’a pas rappelé LE COURRIER. 

image