19 février 2015
Février, le mois de la capitation
Par: Le Courrier
Sur la photo, à l’avant, de gauche à droite : Ginette St-Onge (Notre-Dame-du-Rosaire), Lucien Palardy (Saint-Joseph) et Josée Maranda (Douville). À l’arrière, dans le même ordre : Claude Hamel (Cathédrale), Pierre Dumas (La Providence), Serge Doyon (Saint-Thomas-d’Aquin), Chanoine Gaston Giguère (unité Mgr Langevin), André Yvon (Sainte-Rosalie) et Diane Daneau (région pastorale Saint-Hyacinthe). Photo François Larivière | Le Courrier ©

Sur la photo, à l’avant, de gauche à droite : Ginette St-Onge (Notre-Dame-du-Rosaire), Lucien Palardy (Saint-Joseph) et Josée Maranda (Douville). À l’arrière, dans le même ordre : Claude Hamel (Cathédrale), Pierre Dumas (La Providence), Serge Doyon (Saint-Thomas-d’Aquin), Chanoine Gaston Giguère (unité Mgr Langevin), André Yvon (Sainte-Rosalie) et Diane Daneau (région pastorale Saint-Hyacinthe). Photo François Larivière | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

Voici le moment de soutenir la vie des paroisses catholiques de Saint-Hyacinthe en participant à la campagne de financement de la capitation, autrefois appelée dîme.

C’est sous le thème « Donner à l’Église, c’est donner au suivant » que les différentes paroisses nous invitent à la générosité en nous rappelant que nous avons reçu un héritage à transmettre à ceux et celles qui viennent et qui viendront après nous.

Héritage de la foi à faire connaître et à proposer par différentes activités pastorales. Dans les paroisses, des équipes sont à l’oeuvre pour assurer l’éveil religieux des tout-petits, pour présenter des parcours d’initiation à la vie chrétienne aux enfants et aux adolescents, pour soutenir l’accompagnement spirituel des adultes. Ces équipes font de leur mieux pour que les célébrations eucharistiques, baptêmes, mariages et funérailles soient des rassemblements qui permettent de garder la foi vivante.

Les assemblées de fabrique ont la responsabilité de maintenir le personnel et les lieux de cultes nécessaires pour assurer la vitalité de l’Église. La gestion des ressources humaines et matérielles demeure un défi de taille pour chacune des paroisses. La campagne de capitation reste essentielle pour poursuivre l’action pastorale.

Le montant suggéré pour la capitation annuelle est de 60 $ par personne majeure (d’où l’appellation capitation, per capita). Ce montant est payable dans chaque paroisse dès le mois de février, si possible. Les dons et legs sont aussi acceptés.

Un dépliant distribué aux adresses civiques, informe tous les paroissiens de la campagne en cours. Pour toute information complémentaire, s’adresser au secrétariat de votre paroisse.

image