22 octobre 2020
Fiat 500X : presque, mais pas tout à fait
Par: Marc Bouchard

Photo FCA

Quand on achète un petit VUS compact, on sait d’avance que l’on devra vivre avec des compromis. Car un petit utilitaire, cela signifie un espace intérieur réduit, des capacités plus limitées, et une puissance correcte, mais sans plus. On les choisit la plupart du temps pour le style et pour l’aspect économique.

Publicité
Activer le son

Si la Fiat 500X Sport a tout ce qu’il faut en matière de style, on aimerait pouvoir en dire autant en matière d’économie. Son prix d’achat a de quoi faire sursauter puisqu’il démarre à plus de 32 000 $. En comparaison, cela place la Fiat 500X en concurrence directe avec des véhicules beaucoup plus imposants, comme le Mazda CX-5 (quand même moins cher) ou le tout nouveau Ford Bronco Sport.

Même au chapitre de l’économie de carburant, les résultats sont peu reluisants. En fait, malgré sa taille plutôt réduite, la Fiat 500X affiche une cote de consommation observée de près de 10 litres aux 100 kilomètres. On pourrait s’attendre à mieux d’une voiture qui propose un petit moteur 4 cylindres 1,3 litre de 177 chevaux et de 210 livres-pied de couple.

Une fois ces choses dites cependant, j’avoue que cela m’attriste. Parce que malgré quelques défauts et compromis indispensables, j’aime bien la petite Fiat 500X. Surtout que, pour 2020, on lui a ajouté une version Sport à l’esthétisme un peu amélioré. C’est le cas d’une grille différente, de roues de 18 pouces de série, et de doubles échappements arrière pour un effet plus dynamique.

Vous aurez compris qu’il ne s’agit cependant que d’une affaire de style puisque la mécanique et la conduite demeurent identiques à ce que les autres 500X ont à offrir.

Utilitaire de poche

La Fiat 500X, c’est la version utilitaire sport de la Fiat 500. Elle est donc un peu plus grande dans toutes les dimensions et propose un rouage intégral avec différents modes de conduite qui se comportent correctement. Ne cherchez pas la personnalité sportive dans ce véhicule cependant.

Sa conduite est confortable, sans être dynamique. Son comportement routier est prévisible, sans être très communicatif. Et son espace intérieur est à la limite de ce que l’on pourrait qualifier de pratique puisque, si les passagers ont assez de place, on ne peut décemment charger massivement l’espace arrière.

Bref, si on se tourne vers une Fiat 500X, c’est d’abord affaire de goût et de couleurs. La version Sport est dotée d’une robe rouge éclatant, ce qui n’étonne pas pour une italienne stylée. Le look extérieur, bien qu’un peu arrondi en raison de sa mission même, continue d’offrir une partie avant quasi souriante et des rondeurs rassurantes. Même la portion arrière, un peu gonflée, se distingue de tous les rivaux.

Même son de cloche dans l’habitacle. Les cadrans sont clairs, et l’ergonomie d’une grande simplicité. Mais l’agencement général rend le cockpit agréable et la présence du système multimédia Uconnect 4, qui demeure un des plus efficaces de l’industrie, a de quoi faire sourire les amateurs de voitures connectées.

Les sièges sont relativement confortables, même si la position de conduite est un peu difficile à trouver. Il m’a fallu quelques jours pour la maîtriser adéquatement. Mais une fois bien en place, même ma taille un peu débordante a trouvé assez de support pour de longues randonnées.

En matière de conduite cependant, la Fiat 500X manque un peu à ses promesses. Le couple abondant laisse présager des accélérations convaincantes, mais c’est sans compter le délai de réponse du turbo (le turbo lag) qui ralentit le tout. Un point négatif aussi pour la boîte de vitesse automatique à 9 rapports, dont le temps de réaction est au ralenti, surtout en rétrogradation.

Étrangement, même si elle affiche une bonne liste de défauts, la Fiat 500X n’est pas que négative. Après quelques jours à son volant, on se prend à l’apprécier pour ce qu’elle est : un véhicule de tous les jours, sans prétention vraiment sportive.

Oui, elle est très chère. Oui, elle a mauvaise réputation au niveau de la fiabilité et non, ce n’est pas le meilleur choix de sa catégorie, surtout qu’elle fait face à de sérieux concurrents dans ce créneau. Malgré tout, son esthétisme unique et sa personnalité différente la rendent appréciable. Si vous en avez les moyens, bien entendu.

image