14 novembre 2013
Sortie d'album
Florence K à l’état pur
Par: Le Courrier
De passage à Saint-Hyacinthe dans le cadre d'un spectacle corporatif privé à la salle La Scène, Florence K a présenté les chansons de son répertoire musical en compagnie de deux de ses musiciens.

De passage à Saint-Hyacinthe dans le cadre d'un spectacle corporatif privé à la salle La Scène, Florence K a présenté les chansons de son répertoire musical en compagnie de deux de ses musiciens.

La chanteuse Florence K lançait récemment son troisième album de compositions originales, I’m leaving you, sous l’étiquette d’Universal Music Canada. La chanteuse québécoise se livre comme jamais sur cet opus aux sonorités pop et blues, sans s’éloigner pour autant des influences latines présentes dans ses créations depuis le début de sa carrière.

Publicité
Activer le son

L’inspiration aura été frappante pour l’artiste lorsque vint le moment de se mettre à l’écriture. Bien que ce soit une période creuse qui l’a menée à livrer ses émotions sur papier, elle offre à son public des textes lumineux empreints d’émotion. À 30 ans, Florence K dépeint les couleurs de l’amour avec du recul et laisse parler la passion, l’espoir et l’attente. Des histoires qui sont maintenant les siennes.

« L’année 2011 a été pour moi une année de rupture, de bouleversements, s’est livrée Florence lors d’un récent passage à Saint-Hyacinthe. Pas seulement une rupture amoureuse, mais une rupture avec moi-même, avec ma façon de vivre et d’être. C’est à la fin de cette remise en question, alors que j’étais en train de me reconstruire, que je me suis mise à l’écriture. Parce qu’en réalité, écrire, c’est thérapeutique. »La chanteuse aura pu bénéficier de l’aide de grands noms de l’industrie de la musique à Los Angeles. Elle s’est jointe à l’équipe d’Universal Music Canada ainsi qu’au réalisateur Larry Klein pour la production d’I’m leaving you.« Cette fois-ci, j’ai pris le temps de bien faire les choses, et avec Larry, on a travaillé fort sur les paroles. J’ai toujours été musicienne d’abord, j’ai toujours laissé la place à la musique avant les textes. J’ai été bien entourée, avec des gens pour qui l’écriture de chanson est structurée. On a partagé nos expériences de vie, écrit une quarantaine de textes, pour finir avec 10 titres sur le disque », a-t-elle expliqué. « J’avais beaucoup entendu parler de Larry et j’admirais son travail. C’est une personne qui me ressemble beaucoup sur plusieurs points, et le travail s’est fait naturellement. C’est un honneur pour moi d’avoir travaillé avec ces gens-là. »Florence K attribue son virage musical à une étape devenue nécessaire dans sa vie, parce que selon elle, livrer aux gens ce qu’elle vit fait partie du métier, et « puisque d’une manière ou d’une autre, nous sommes tous humains, vivons tous sensiblement les mêmes choses, mais à différents degrés, différents moments ».Côté technique, la chanteuse délaisse quelque peu son piano pour laisser place à sa voix ainsi qu’aux autres instruments. Cet album trilingue démontre son plaisir à chanter dans toutes les langues, bien que l’anglais ressorte du lot, puisqu’il a été réalisé avec des anglophones.« Quand je chante en espagnol, c’est une autre partie de moi que je vais chercher… En français aussi, confie l’auteure-compositrice-interprète. Je crois cependant que l’anglais est plus facile. En tous les cas, la langue devient à elle seule un instrument, en fonction de beaucoup de facteurs », a-t-elle terminé.Une tournée est prévue à la suite de la sortie de l’album, mais les dates de spectacles n’ont pas encore été déterminées. Pour l’instant, elle participera au Show du refuge à la salle Wilfrid-Pelletier de Montréal le 20 novembre et donnera un concert de Noël le 21 décembre à Gatineau. Pour plus de détails, consultez le www.florencek.com

image