24 septembre 2020
Football collégial : une saison de quatre matchs
Par: Maxime Prévost Durand

La saison des Lauréats sera lancée samedi à Trois-Rivières. Photothèque | Le Courrier ©

Elle sera courte cette saison de football collégial, mais au moins il y en aura une. Seulement quatre matchs sont à l’horaire cet automne pour le calendrier régulier, qui se mettra en branle ce week-end.

Publicité
Activer le son

Les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe donneront le coup d’envoi à cette saison du côté de Trois-Rivières, samedi après-midi, avec un duel face aux Diablos. Ils affronteront les Volontaires à Sherbrooke la semaine suivante, avant d’enchaîner avec des matchs à domicile contre les Filons de Thetford Mines le 10 octobre et, à nouveau, les Diablos de Trois-Rivières le 17 octobre. Les matchs locaux seront disputés à 19 h.

Pour cette saison particulière, qui se veut également la première des Lauréats en division 2, les neuf équipes de la ligue ont été séparées en deux sections. Saint-Hyacinthe fait partie de la section Nord-Est avec Sherbrooke, Thetford Mines et Trois-Rivières. Dans la section Sud-Ouest, on retrouve les cégeps Édouard-Montpetit (Longueuil), John Abbott (Sainte-Anne-de-Bellevue), Montmorency (Laval), Outaouais (Gatineau) et Valleyfield. Les détails entourant le format des séries n’ont pas été dévoilés pour l’instant.

« C’est le fun d’avoir enfin quelque chose de concret, s’est réjoui l’entraîneur-chef des Lauréats, Sébastien Deschamps, lorsque joint par LE COURRIER en début de semaine. Depuis mars, on s’entraîne sans savoir ce qui nous attend. »

Quelques joueurs ont quitté le navire en cours de route, dont certains en raison de l’incertitude reliée à la situation actuelle, a-t-il confirmé, mais 63 joueurs font toujours partie de l’équipe. « Ceux qui restent sont contents d’avoir une saison. C’était difficile parce que c’était beaucoup de travail sans savoir s’il allait y avoir une récompense au bout de la ligne. »

À l’entraînement depuis la mi-août, les Lauréats n’ont rapporté aucun cas de COVID-19 jusqu’à maintenant. « Il y a eu des gars qui ont eu des symptômes, mais ils ne venaient pas aux entraînements et ils allaient se faire tester. Ils comprennent les enjeux, que l’impact n’est pas juste sur eux s’ils ont des symptômes. »

On croise maintenant les doigts pour que la saison se déroule sans anicroche et que celle-ci puisse être menée jusqu’au bout. « Ce qui est important, c’est de garder les joueurs motivés à l’école. Le but numéro un du programme est de garder les joueurs à l’école grâce au foot et la meilleure façon d’y arriver c’est en jouant des matchs, même si ce n’est pas la même formule qu’à l’habitude. »

image