16 juillet 2020
Ford Edge ST 2020 : un athlète du dimanche
Par: Marc Bouchard

Photo Ford Canada

Tout le monde ne peut pas porter le titre d’athlète. Je suis tout à fait capable d’attraper un ballon au football. Mais ma forme physique et ma silhouette légendaire ne me permettent pas de courir durant des centaines de mètres au sprint. Je ne suis donc pas ce que l’on appelle un athlète, bien que certaines portions de la définition me vont bien.

Publicité
Activer le son

C’est un peu la même chose pour le Ford Edge et son appellation ST. Car ST, chez Ford, est synonyme de dynamisme de conduite, de puissance, de performances enlevantes. Ce qui n’est pas exactement le cas de ce Ford Edge, dont les qualités bien réelles se situent cependant à un autre niveau.

ST, c’est Sport Technologie. C’est un long héritage de performances de courses qui a marqué l’histoire. Mais associer ce nom à un utilitaire sport fait un peu grincer des dents. Pas que le véhicule ne soit pas agréable, mais lorsque les gens de Ford tentent de nous dire que le Edge se conduit comme une berline, il y a un pas que je ne suis pas prêt à franchir.

Moteur puissant

Heureusement, à la hauteur de sa réputation, le Ford Edge ST brille avec un moteur 6 cylindres de 335 chevaux. Ce n’est pas aussi enivrant qu’une voiture de course et la boîte de vitesses automatique 8 rapports qui y est mariée n’a pas exactement les délais de réponse rapide que l’on souhaiterait, mais malgré tout, il est bien assez nerveux pour le genre.

Il faut bien avouer qu’en mode sport, le Edge ST se démène avec une certaine aisance, offrant une direction précise et un freinage plutôt étonnant. Mais les suspensions permettent parfois un peu de roulis, normal avec un véhicule de 2000 kilos, qui est cependant moins en lien avec les prétentions de conduite de berline.

Précisons quand même que le ST a subi son lot de modifications face aux autres versions. Il arrive de série avec le rouage intégral, un système capable de désactiver le train arrière au besoin. La boîte de vitesses a vu sa programmation revue et est également refroidie à l’eau pour l’aider à mieux encaisser le couple augmenté.

On a renforcé le châssis et incorporé des ressorts plus fermes ainsi que des amortisseurs plus réactifs, ce qui, dans mon esprit, n’offre pas la sensation espérée. Il est même possible d’obtenir des freins plus performants, en option.

Une fois la conduite dynamique réglée cependant, il faut souligner le grand confort du Ford Edge. De ce point de vue, tout comme de celui de l’esthétisme, le Edge est depuis toujours un de mes favoris chez le constructeur américain. Sa silhouette rondouillarde et son visage aisément distinctif le rendent sympathique.

L’abondant dégagement intérieur, le confort des sièges et l’espace de chargement polyvalent viennent pour leur part combler le côté pratique. L’ergonomie, la longue liste d’accessoires du ST et le système multifonction SYNC avec lequel je me suis depuis longtemps réconcilié viennent compléter un milieu de vie étonnant et satisfaisant.

En résumé

Le Ford Edge est, sans conteste, mon chouchou chez Ford. À moins d’être un fan fini de la conduite de performance, l’investissement supplémentaire dans la déclinaison ST n’est peut-être pas nécessaire. Mais même en déclinaison de base, ne vous privez pas du plaisir de rouler en Ford Edge!

image