21 novembre 2013
Judo
Fort début de saison des Maskoutains
Par: Maxime Prévost Durand
Plusieurs judokas de Saint-Hyacinthe ont remporté des médailles lors des premières compétitions de la saison. Sur la photo, Sandrine Fournier, Jérémie Poirier, Marc-Antoine Morin, Benjamin Daviau et l'entraîneur Louis Graveline. Absente de la photo : Audrey Poirier.

Plusieurs judokas de Saint-Hyacinthe ont remporté des médailles lors des premières compétitions de la saison. Sur la photo, Sandrine Fournier, Jérémie Poirier, Marc-Antoine Morin, Benjamin Daviau et l'entraîneur Louis Graveline. Absente de la photo : Audrey Poirier.

Les judokas maskoutains connaissent un début de saison fulgurant. Dès les premières compétitions d’envergure, soit l’Omnium du Québec et l’Ontario Youth International, les protégés de Louis Graveline sont revenus bien décorés.

Publicité
Activer le son

Benjamin Daviau a remporté des médailles d’argent à l’Omnium du Québec tant chez les U18 que chez les seniors, deux classes dans lesquelles il s’est battu. À Toronto, il a mis la main sur deux autres médailles, cette fois de bronze, chez les U18 et les U21. Plus tôt en octobre, Benjamin avait également participé à la Morris Cup à New York où il a terminé au premier rang.

Sandrine Fournier a récolté deux victoires à l’Ominum avant de perdre en finale face à une Ontarienne. Elle récoltait tout de même une médaille d’argent. À l’Ontario Youth International, elle n’a pu terminer la compétition puisqu’elle s’est blessée au coude.Marc-Antoine Morin est sorti victorieux de trois de ses quatre combats à Toronto, perdant son seul affrontement lors de la finale. Encore une fois, un Ontarien a bloqué le chemin donnant accès à une médaille d’or au Maskoutain.Jérémie Poirier a de son côté remporté une médaille de bronze à la compétition ontarienne, non pas sans peine. Il a triomphé lors de trois de ses quatre combats. Sa troisième victoire a été la plus difficile à aller chercher, pour mettre la main sur le bronze. Selon les observations de l’entraîneur Louis Graveline, qui se veut également arbitre de niveau international à l’occasion, Jérémie aurait réussi pas moins de cinq ippons avant que la victoire ne lui soit finalement concédée.Le travail de Jérémie a été plus compliqué à l’Omnium du Québec, alors qu’il devait faire sa place parmi les 25 judokas en compétition chez les U21, une nouvelle catégorie pour lui cette saison. Il a réussi à remporter trois de ses cinq combats, mais ses résultats ne lui ont pas permis de se classer pour les finales.Audrey Poirier a par ailleurs obtenu une médaille d’argent à l’Omnium du Québec, battant au passage une Ontarienne et une Brésilienne. Elle effectuait ses premiers pas en U18, même si elle n’est âgée que de 14 ans. Elle a dû affronter des adversaires plus expérimentées et plus lourdes qu’elle. Audrey a malgré tout remporté trois combats sur quatre.

image