18 février 2021
Fraudes en lien avec la PCU : que faire?
Par: Le Courrier

Le député de Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, invite les résidentes et résidents à être vigilants alors que nombre de Québécoises et Québécois ont la mauvaise surprise de se voir demander de payer de l’impôt sur des montants de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) qu’ils n’ont ni touchés ni demandés.

Publicité
Activer le son

L’Agence du revenu et Service Canada déplorent plusieurs cas de demandes frauduleuses, où des victimes, recevant leur relevé d’impôt 2020, constatent qu’un fraudeur a réclamé et encaissé des versements de PCU en leur nom, déposés dans un compte bancaire qui n’est pas le leur.

« Des individus malveillants ont profité de la situation pour s’enrichir aux dépens d’honnêtes citoyennes et citoyens, qui n’avaient certainement pas besoin de davantage d’anxiété en cette période difficile pour tous, se désole M. Savard-Tremblay. Si vous êtes aux prises avec ce problème, vous pouvez compter sur moi et mon équipe pour vous soutenir dans vos démarches. »

Si vous avez reçu un Relevé 1 ou un T4-A de l’Agence du revenu du Canada (ARC) ou constatez une demande de PCU à votre nom dans Mon Dossier de l’ARC, portez plainte au service de la Sûreté du Québec le plus près de votre résidence. Pour la région de Saint-Hyacinthe, composez le 450 778-8500; pour la région d’Acton Vale, le 450 546-3663, et notez votre numéro de dossier ainsi que le nom du policier concerné. Une fois la plainte déposée, contactez l’ARC au 1 800 959-7383 en ayant en main les informations notées lors de l’appel et sélectionnez l’option « signaler les soupçons de fraude ou de vol d’identité ».

Informez également le Centre antifraude du Canada en composant le 1 888 495-8501. Notez que vous pourriez plutôt avoir reçu un Relevé 1 ou un T4-E de Service Canada ou constaté une demande frauduleuse dans Mon Dossier Service Canada; la marche à suivre est la même, mais il vous faudra alors contacter Service Canada au 1 800 808-6352 plutôt que l’ARC.

« On m’a assuré qu’une personne qui a reçu la prestation de façon frauduleuse ne sera pas tenue responsable des paiements envoyés et que son feuillet T4 sera corrigé et qu’elle n’aura donc pas à payer d’impôts sur ce montant qu’elle n’a pas reçu, affirme le député. Mais je recommande toutefois aux citoyennes et citoyens dans cette situation de changer leur mot de passe et d’alerter leur institution bancaire et les systèmes Equifax ou TransUnion. »

L’élu rappelle également que ni l’ARC ni Service Canada ne communiqueront avec vous par message texte ou par courriel pour vous demander de présenter une demande de PCU, de rembourser un paiement, ni de fournir des informations personnelles.

image