2 juin 2011
À leur deuxième combat professionnel
Gadbois et Charbonneau victorieux à Lévis
Par: Maxime Desroches
Francis Charbonneau et Michael Gadbois

Francis Charbonneau et Michael Gadbois

Le Maskoutain Michael Gadbois (2-0, 1 K.O.) n’a pas mis de temps à décrocher son deuxième triomphe en autant de combats professionnels, vendredi à Lévis. Son adversaire Dave McQuaker (1-3) n’a pas fait long feu, comme l’indique l’arrêt du duel par l’arbitre à 32 secondes du premier round, dans un combat disputé chez les 137 livres.

Publicité
Activer le son

L’entraîneur du boxeur de 24 ans, Marc Seyer, est convaincu que cette victoire par mise hors de combat contribuera à mettre son jeune protégé sur la map.« On espère que l’un des deux principaux promoteurs québécois aura été assez impressionné pour soumettre une offre à Michael. Sa progression parle d’elle-même; il est vraiment en train de se faire un nom sur la scène québécoise », a-t-il raconté.

Un autre Maskoutain, Francis Charbonneau, a lui aussi participé à ce gala pro-am et en est sorti victorieux. Il a lui aussi porté sa fiche à 2-0 en vertu d’un gain par décision unanime des juges (40-36, 40-36 et 39-37) aux dépens de l’Ontarien Ray Kovinic (1-5), chez les poids lourds-légers.L’athlète de 27 ans n’aura pas le temps de chômer puisqu’il effectuera, plus tard cette semaine au Colisée Pepsi de Québec, ses débuts en arts martiaux mixtes, dans le cadre de la série Ringside.

La boxe olympique n’est pas en reste

Les boxeurs du club Les Apprentis Champions et du club de boxe de Saint-Hyacinthe ont démontré une fois de plus qu’ils appartiennent à l’élite de la boxe olympique québécoise, le samedi 21 mai à Lévis, à l’occasion des Gants dorés 2011.

Le pugiliste de 17 ans Richard Horth, des Apprentis Champions, médaillé de bronze aux derniers Jeux du Canada, a monté sur la première place du podium chez les 91 kg junior, en vertu de ses victoires contre Christophe Bernier, de Longueuil, en demi-finale, et contre Tommy Bernatchez, de Rimouski, en finale.Chez les 69 kg junior, les spectateurs ont eu droit à une confrontation de quarts de finale entre Jean-François André, des Apprentis Champions, et le Maskoutain Samuel Jodoin, du Club de Saint-Hyacinthe. Ce dernier s’est imposé avec une victoire par arrêt de l’arbitre au troisième round, malgré un courageux effort du protégé de Steve Choquette.« Jean-Francois a connu l’un des meilleurs combats de sa carrière chez les amateurs. Il a bien tenu tête à Samuel et n’a pas été déclassé comme le résultat semble l’indiquer », a évalué l’entraîneur-chef des Apprentis Champions.Jodoin a par la suite remporté son combat de demi-finale 19-6 aux dépens de Glissandy Mejia, du club Ring 83, de même que la finale contre Michael Van Deynse, du club 35, au compte de 21-9, en route vers la première place de sa catégorie de poids qui regroupait pas moins de 15 compétiteurs.

Le jeune Dion s’impose

Le Maskoutain Pascal Dion, médaillé d’argent aux récents Jeux du Canada, a quant à lui brillé chez les 64 kg junior. À sa première année junior, le pugiliste de 15 ans continue de ne montrer aucun complexe devant des rivaux de deux à trois ans plus vieux que lui.

Dion a remporté l’or en prennant la mesure de Michel Geffard au compte de 5-4 en finale. « Pascal représente la relève. Je m’attendais à ce qu’il fasse belle figure, mais comme il le fait souvent, il a même surpassé les attentes », a affirmé l’entraîneur Marc Seyer, du Club de boxe de Saint-Hyacinthe.Un autre Maskoutain, Maxime Landry, a lui aussi décroché l’or, cette fois chez les 81 kg junior. Dans un combat où plusieurs coups ont atteint la cible de part et d’autre, le représentant du Club de Saint-Hyacinthe a tout juste devancé son adversaire Francis Painchaud par le pointage de 15-14 sur la carte des juges.

image