4 juillet 2013
Les municipales 2013 à Saint-Hyacinthe
Gaston Vachon vise aussi la mairie
Par: Le Courrier
Pour son annonce de mardi, Gaston Vachon était accompagné de ses enfants, Camille et Simon, et de sa conjointe, Dr Nathalie Dagenais, et de Francine Beaudoin, que l'ont aperçoit derrière lui et qui l'a présenté à l'assistance.

Pour son annonce de mardi, Gaston Vachon était accompagné de ses enfants, Camille et Simon, et de sa conjointe, Dr Nathalie Dagenais, et de Francine Beaudoin, que l'ont aperçoit derrière lui et qui l'a présenté à l'assistance.

Mettant fin aux rumeurs électorales le concernant, Gaston Vachon a confirmé mardi qu’il entrait dans la course à la mairie de Saint-Hyacinthe.

publicité

Il a fait son annonce à la Salle Théâtre La Scène, où près d’une centaine de Maskoutains l’avaient rejoint pour lui prodiguer leurs encouragements. « Ça gigote en dedans : Je ne pensais pas que c’était pour être énervant comme ça. Aujourd’hui, c’est juste une petite mise en candidature. Je ne parlerai pas tout de suite de programme électoral », a-t-il confié à son public, entouré des membres de sa famille, de sa « garde rapprochée », comme il les a qualifiés en riant.

Gaston Vachon, 60 ans, devient donc le troisième candidat à briguer la mairie en vue des élections générales du 3 novembre. Il devra se mesurer à Pierre Rhéaume et à Claude Corbeil, qui souhaitent eux aussi succéder à Claude Bernier. Un peu comme le maire sortant, M. Vachon a passé presque toute sa vie professionnelle dans le milieu scolaire maskoutain.Natif de Sainte-Clothilde, en Beauce, il a aussi vécu à Laval, à Ville LaSalle, a travaillé à la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles et a même été animateur de théâtre en Louisiane durant un an avant de mettre le cap sur Saint-Hyacinthe, en 1981. Diplômé en techniques de loisir, il venait occuper le poste d’animateur à la vie étudiante qui l’attendait à la polyvalente Hyacinthe-Delorme. Il y a oeuvré durant 20 ans au développement d’activités culturelles, sportives et sociales. M. Vachon a rappelé qu’en 1999, il avait été l’instigateur du rendez-vous « Le Monde de la francophonie », qui a permis à Saint-Hyacinthe d’accueillir durant une semaine 2 000 jeunes provenant de 40 pays et de toutes les régions du Québec.Puis, il a assumé durant sept ans la direction de l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe, chargé de la mission d’en élargir la clientèle. « Nous avons réussi à augmenter la population étudiante de l’école de plus de 40 % », a-t-il souligné. Il a finalement occupé durant cinq ans la fonction de directeur du développement de la formation professionnelle des adultes et de directeur du service aux entreprises avant de prendre sa retraite en mars 2013, au terme de 32 ans de carrière à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe.« Après cela, tranquillement, mais sûrement, j’ai commencé à cogiter à la possibilité de poser ma candidature à la mairie de Saint-Hyacinthe. J’ai consulté beaucoup de monde, vraiment beaucoup, et plus j’en parlais, plus ça devenait un défi hyper intéressant », a-t-il lancé.Tout son programme s’articulera autour d’un grand thème, commençant par la lettre « D ». « Ce sera le développement, le développement, et le développement, commercial, industriel, environnemental. L’idée de base, c’est d’amener du monde à Saint-Hyacinthe », a-t-il expliqué. Levant le voile sur une partie de son équipe, il a présenté son agente officielle, Annie Pelletier, et nommé aussi les Serge Phaneuf, André Arpin, Gaétan Dion, Marc Demay, André Bergeron, Claude Lamontagne, Ernest Bérubé, Bob Darcy, Gisèle Saint-Onge…D’autres figures bien connues en ville se trouvaient dans la salle, dont André Brochu, le directeur général des Galeries St-Hyacinthe, qui appuie d’emblée la candidature de Gaston Vachon. « Ce gars est un rassembleur qui m’a toujours impressionné au plan des idées », a-t-il commenté.

image