23 juin 2016
Beaux Mardis de Casimir
Geneviève Jodoin se joint à l’Orchestre Philharmonique
Par: Amilie Chalifoux
Geneviève Jodoin se joint à l’Orchestre Philharmonique

Geneviève Jodoin se joint à l’Orchestre Philharmonique

La chanteuse Geneviève Jodoin revient « à la maison » le temps d’un spectacle. Elle se joindra à l’Orchestre Philharmonique de Saint-Hyacinthe dans le cadre du concert qui sera présenté aux Beaux Mardis de Casimir.

La chanteuse Geneviève Jodoin revient « à la maison » le temps d’un spectacle. Elle se joindra à l’Orchestre Philharmonique de Saint-Hyacinthe dans le cadre du concert qui sera présenté aux Beaux Mardis de Casimir.

Depuis qu’elle est devenue copropriétaire d’une auberge et bistro culturel à l’Isle-aux-Coudres, Geneviève Jodoin a un horaire bien chargé. Malgré l’engouement en pleine saison touristique, la chanteuse maskoutaine se joindra à l’Orchestre Philharmonique de Saint-Hyacinthe dans le cadre du concert d’ouverture des Beaux Mardis de Casimir le 28 juin.

publicité

Sous la direction musicale de Johanne Lefebvre, le répertoire sera construit des plus grandes compositions du 20e siècle allant de Maurice Ravel à Michael Jackson en passant par Charlie Chaplin, Frank Sinatra et Les Beatles.

À titre d’invitée de la soirée, Mme Jodoin a eu carte blanche pour choisir les six compositions qu’elle interprètera avec l’Orchestre de Saint-Hyacinthe. « J’ai pris plaisir à choisir des chansons à voix », ajoute Geneviève Jodoin, précisant que cette opportunité ne se présente pas tous les jours.

Son choix s’est arrêté sur des artistes qu’elle admire, tels que Jacques Brel, Adèle et David Portelance. Elle interprètera également une pièce de Richard Desjardins qu’elle reprend d’ailleurs sur son nouvel album Tableaux, paru l’automne dernier, ainsi que deux pièces originales issues du même album.

Ce sera la première fois que l’artiste présentera des chansons de son récent opus dans la région. « Le temps manque quand je suis à l’Auberge, dit-elle. Il y a tellement de choses à faire que je n’ai encore planifié aucune tournée avec cet album. Je verrai à l’automne si l’occasion se présente. »

Ses deux premiers albums g, en 2009, et Amis chemin, en 2011, l’avaient conduite en tournée à travers le Québec. Mais la musique n’est plus ce qu’elle était, confie-t-elle. « Aujourd’hui, ce n’est pas parce que tu lances un album que tu vas nécessairement en vivre. Il y aura toujours de la place pour les Richard Desjardins et Ariane Moffatt de ce monde, mais cela n’est pas la réalité pour tous. »

Si Tableaux n’a pas bénéficié de la même visibilité que ses albums précédents alors qu’elle figurait dans l’univers télévisuel comme cela a été le cas, de 2005 à 2012, à l’émission Belle et Bum, ce nouvel album est certainement, selon la chanteuse, son opus le plus fini.

Ce projet découle d’une collaboration avec le peintre et artiste multidisciplinaire Marc Séguin. « Je chantais à l’un de ses vernissages lorsqu’il m’a présenté des textes qu’il avait écrits. Lorsque je les ai lus, je trouvais les mots magnifiques, mais au début je n’en comprenais pas le sens. C’est lors d’une relecture que j’ai entendu la musique dans ma tête », raconte-t-elle.

En plus de lui offrir ses textes, M. Séguin lui a fait don d’une estampe, intitulée Prière no. 5, qu’elle a vendu à raison de cent exemplaires. La somme récoltée a financé l’album. « En intitulant mon album Tableaux, oui, j’ai voulu faire un clin d’œil au tableau de Marc Séguin, mais je voulais aussi que l’on regarde les pièces comme des tableaux », explique-t-elle.

Réalisé par Frédéric Boudreault, l’album a été enregistré au Studio Victor à Montréal. Et comme la chanteuse sait bien s’entourer dans le cadre de ses projets, c’est Antoine Gratton qui signe les arrangements.

Le concert de l’Orchestre Philharmonique de Saint-Hyacinthe dans le cadre des Beaux Mardis de Casimir sera une belle occasion pour entendre un avant-goût du nouvel album de Geneviève Jodoin. Le concert aura lieu, le 28 juin, sur la scène extérieure du parc Casimir-Dessaulles, dès 19 h 30.

image