12 mars 2020
Saint-Barnabé-Sud
Grande ambition pour Mini Maison Forest
Par: Jean-Luc Lorry

L’entrepreneur en construction Jonathan Rajotte et sa conjointe architecte Joanie Forest ont fondé à Saint-Barnabé-Sud une entreprise spécialisée dans la construction et la location de mini et de micromaisons. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Ce premier modèle de micromaison construit par l’entreprise Forest Mini Maison offre une surface habitable de 240 pieds carrés et une hauteur de plafond de plus de 10 pieds. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Un couple de Saint-Barnabé-Sud voit grand en se lançant dans la conception et la fabrication de micro et de minimaisons destinées au marché de la vente et de la location.

Publicité
Activer le son

Architecte de métier, Joanie Forest s’est associée à son conjoint Jonathan Rajotte, entrepreneur général, pour fonder Mini Maison Forest.

Pour se faire connaître, cette nouvelle entreprise a construit un premier modèle de micromaison que l’on peut visiter dès aujourd’hui jeudi au Salon national de l’habitation de Montréal. Ce salon se tient jusqu’au 15 mars au Palais des congrès.

Construite sur deux essieux, ce petit logis offre une surface habitable de 240 pieds carrés. La réalisation de ce modèle a été mûrement réfléchie afin d’offrir un maximum de confort dans un minimum d’espace.

Malgré sa petite taille, cette habitation destinée à la location dispose de quatre lits, d’une cabine de douche en verre, d’une toilette, d’une petite cuisine et d’un coin salle à manger. Pour gagner de l’espace, deux grands lits coulissent sur la hauteur grâce à un système de poulie intégré dans les murs.

Avec une fenestration abondante et une hauteur de plafond de plus de 10 pieds, on ne se sent pas à l’étroit dans la micromaison conçue par cette jeune entreprise.

« Nous voulons créer des habitations au style très épuré tout en réduisant les espaces perdus », indique Joanie Forest, copropriétaire de Mini Maison Forest, en entrevue au COURRIER.

De style scandinave – des lambris de pin blanchis ont été utilisés comme revêtement mural intérieur – ce modèle sera installé sur un terrain de la municipalité de Saint-Roch-de-Mékinac en Mauricie.

Pour développer le marché de la location, le couple d’entrepreneurs a fait l’acquisition d’un terrain de camping qui compte 40 emplacements situé à proximité du parc national de la Mauricie.

Joanie Forest explique que l’on différencie une micromaison d’une minimaison par la surface habitable.

« Une micromaison occupe environ une superficie de 300 pieds carrés. Comparativement, une minimaison dispose d’une surface habitable comprise entre 300 et 600 pieds carrés », précise Mme Forest.

Selon les dirigeants de Mini Maison Forest, ce nouveau type d’habitation peut intéresser une clientèle d’acheteurs de première maison ou représenter une alternative aux maisons de type bigénération.

L’entreprise propose ses petites maisons pour tous les budgets. « On peut acquérir une micromaison à partir de 60 000 $. Le premier modèle que nous avons construit représente un coût d’environ 150 000 $ en raison de la finition supérieure et de l’équipement haut de gamme », mentionne Jonathan Rajotte.

Avant d’installer une micromaison sur son terrain, il faut s’informer auprès de la Municipalité pour obtenir les autorisations requises.

« Je pense que les villes devront adapter la réglementation en fonction de cette nouvelle réalité. Ce concept de micromaison est encore mal connu dans les municipalités », estime Joanie Forest.

S’apparentant à un véhicule récréatif, une micromaison peut-être installée sur un terrain de camping.

image