28 juillet 2016
Mes petitsmalheurs
Grands bonheurs de tournage pour Luka Limoges
Par: Amilie Chalifoux
Grands bonheurs de tournage pour Luka Limoges

Grands bonheurs de tournage pour Luka Limoges

Après avoir campé le personnage de Vincent Beaucage dans l’émission jeunesse

Publicité
Activer le son

Décidément, la carrière du jeune Maskoutain est en plein essor. À 14 ans, Luka Limoges voulait devenir comédien. Il cumulait déjà quelques rôles à la télé, sur Internet et au cinéma. Il envisageait d’obtenir un rôle dans l’émission 30 vies, ce qui fut le cas l’année suivante. Depuis, d’autres opportunités pour jouer se sont présentées à lui. Plus récemment, il a été désigné pour intégrer la distribution de Mes petits malheurs, une comédie familiale dans laquelle il jouera aux côtés de Jean-Michel Anctil dans le rôle du père et de Catherine Proulx-Lemay dans le rôle de la mère.

« C’est la première fois que je fais partie initialement d’un projet télé. Jusqu’à maintenant, j’avais toujours eu à m’intégrer dans une équipe déjà en place. Cette fois, j’ai participé à la première rencontre avec l’équipe. On a tous fait connaissance. C’était vraiment le fun! On s’entend tous super bien », raconte Luka en entrevue avec LE COURRIER.

Le tournage a commencé en mai, en même temps que celui de la nouvelle saison de Subito texto et la fin des classes. Un moment important pour le jeune comédien qui en était à sa dernière année à l’école secondaire.

« Cela a été un gros rush, mais on est passé au travers », dit-il croisant le regard de sa mère, Cynthia Côté, qui assure la plupart du temps son transport lors des journées de tournage.

Écrit par Jean-François Léger et inspiré de l’enfance de ce dernier, la comédie Mes petits malheurs remonte en 1986. Elle met en scène la famille Dubé, plus particulièrement le jeune Jeffy, âgé de 12 ans, interprété par l’acteur Antoine Marchand-Gagnon. La fille aînée, Myriam, est interprétée par Rose-Marie Perreault, tandis que Luka Limoges incarne Sylvain, le fils cadet de la famille.

« Mon personnage est quelqu’un qui a beaucoup de drive dans les sports, mais aucune envers les filles. Il a de la misère à créer un contact avec elles. C’est un gars qui n’a pas de gosse comparativement à sa soeur Myriam qui n’a pas peur d’affronter leur père. Mais Sylvain est un gars qui a les valeurs à la bonne place. Il aime son frère et sa soeur. Il fait partie d’une famille solide et c’est ce qui est beau dans cette série! »

« L’histoire met en scène des petits malheurs de la vie que l’on voit comme étant plus grands lorsqu’on est jeune, mais qui ne sont pas graves lorsqu’on les observe d’un point de vue externe », poursuit l’acteur de 17 ans.

« C’est vraiment une belle famille », renchérit Mme Côté qui assiste parfois au tournage. Et la même ambiance règne également sur le plateau, selon son fils. « Antoine [Marchand-Gagnon] pourrait être mon vrai frère dans la vie tellement que nous sommes proches et c’est la même chose pour Rose-Marie [Perreault]. J’ai l’impression que cela déteint sur nos vies », conclut-il en souriant.

À compter de septembre, Luka poursuivra ses activités de tournage avec, entre autres, la deuxième saison de la web série Marc-en-peluche qui a d’ailleurs permis au Maskoutain de se hisser parmi les finalistes des prix Gémeaux dans la catégorie Meilleure interprétation pour une émission ou série originale produite pour les médias numériques : jeunesse. On pourra également voir le comédien dans la dernière saison de l’émission Subito texto qui sera diffusée cet automne sur les ondes de Télé-Québec. Mes petits malheurs sera diffusée, dès septembre, sur les ondes de ICI Radio-Canada Télé.

image