13 juillet 2017
Industrie avicole
Groupe Nutri poursuit sa croissance en Saskatchewan
Par: Jean-Luc Lorry
Serge Lefebvre, président du Groupe Nutri. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Serge Lefebvre, président du Groupe Nutri. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Spécialisé dans le classement, la distribution et la mise en marché des œufs, le Groupe Nutri poursuit sa croissance au Canada. Cette entreprise dont le siège social est basé à Saint-Hyacinthe a conclu un partenariat avec l’Association des producteurs d’œufs de la Saskatchewan.

publicité

Fin mai, les deux partenaires ont acquis des parts du capital de Star Egg, une entreprise de Saskatoon dont les activités sont similaires à celles du Groupe Nutri.

Douze ans après sa création, le Groupe Nutri regroupe près de 150 fermiers-propriétaires répartis à travers le pays. Le partenariat établi avec Star Egg permet à une soixantaine de fermes de la Saskatchewan de détenir une participation dans l’ensemble de l’organisation. 

« Notre objectif est de permettre aux producteurs d’œufs de s’impliquer dans la mise en marché et ainsi de devenir partenaire de l’entreprise », indique en entrevue au COURRIER, Serge Lefebvre, président du Groupe Nutri.

M. Lefebvre évalue à environ 2 milliards, le nombre d’œufs qui sont mis en marché annuellement par le biais des sept « unités d’affaires » que compte le Groupe Nutri. Celles-ci sont situées au Québec, en Ontario, au Manitoba, dans les Maritimes et maintenant en Saskatchewan.

Au Québec, le Groupe Nutri dispose des deux usines, l’une à Saint-Hyacinthe (Nutri-Oeuf) et l’autre à Saint-Lambert-de-Lauzon (Les Oeufs Ovale). Le Groupe Nutri regroupe 400 employés, dont une centaine dans les installations de la rue Picard.

Consommation en hausse

Le Groupe Nutri a le vent dans les voiles puisque la consommation d’œufs est en augmentation au Québec. 

« Cet aliment majeur gagne en popularité avec un taux de croissance de 3 à 5 % par année. De plus en plus, les gens se réunissent autour de l’œuf », observe M. Lefebvre.

L’augmentation de la demande a un impact sur le nombre de poules pondeuses qui est passé de 3,2 millions au début des années 2000 à 5 millions en 2017. Pour demeurer un acteur majeur dans la mise en marché des œufs, le président du Groupe Nutri compte conclure d’autres partenariats. 

« Je suis fier de constater qu’au fil des années, notre entreprise a pris de l’expansion hors du Québec en développant le concept de fermier propriétaire. Nos œufs sont commercialisés de Terre-Neuve à la Colombie-Britannique », souligne avec satisfaction cet agronome. 

Le Groupe Nutri vient d’ouvrir un centre de classification d’œufs à Kitchener en Ontario. Un investissement représentant plusieurs millions de dollars.

image