9 janvier 2020
Course partagée
Guinness officialise le record de Julien et « Charlo »
Par: Maxime Prévost Durand

Le coureur Julien Pinsonneault et Charles-Olivier Gauvin, après le demi-marathon de Lachine, où ils ont réalisé leur record Guinness, cet été. Photo gracieuseté

C’est officiel : Julien Pinsonneault et Charles-Olivier Gauvin détiennent le record Guinness pour le demi-marathon le plus rapide en course partagée grâce au temps de 1 h 23 m 52 s qu’ils ont enregistré à Lachine en août dernier.

publicité

La nouvelle est tombée le 24 décembre lorsque l’organisation mondiale a mis son sceau sur le record réalisé par les deux Maskoutains à l’été 2019.

« Ça faisait un très beau cadeau de Noël, s’est exclamé Julien, lors d’un entretien avec LE COURRIER, quelques jours après l’annonce. Je suis content que ce soit fini parce que c’était un processus qui était quand même assez compliqué. »

Le duo avait réussi à surpasser la marque détenue par les Britanniques Marcus Green et Phil Rossall, qui était de 1 h 29 m 38 s.

Pour faire attester le record, Julien avait dû compiler nombre de données, en plus de compléter plusieurs documents à faire parvenir à Guinness World Record. Un travail de longue haleine au-delà de l’exploit sportif lui-même, mais qui aura porté ses fruits.

Et s’il l’a fait, c’est d’abord et avant tout pour son ami « Charlo ». Le tandem s’était rencontré au camp de jour, alors que Julien était son moniteur. Tout de suite, les deux ont connecté. Même s’il est atteint d’un handicap, Charles-Olivier est un passionné de sport, mais sa condition ne lui permet pas d’en pratiquer. C’est pour cette raison que Julien, en coureur aguerri qu’il est, l’a invité à se joindre à lui pour des courses partagées, un concept avec lequel il était déjà familier. L’épreuve consiste à ce que le coureur parcourt une distance en poussant un fauteuil à roues fixes avec une personne à son bord.

Ensemble, ils ont pris part à quelques courses, dont celle au demi-marathon de Lachine qui a confirmé leur record. « Il ne saisit peut-être pas tout le concept de la chose, mais il sait qu’il a battu un record et qu’il est un champion, et ça, ça vaut de l’or », a confié Julien.

Bien conscient que « les records sont toujours faits pour être battus », le coureur de 27 ans entend poursuivre sa participation à d’autres épreuves en course partagée dans la prochaine année. Il espère que la discipline pourra jouir d’une plus grande visibilité puisqu’elle apporte de nombreux bienfaits aux participants.

En plus de Charles-Olivier, Julien a déjà poussé son grand-père lors d’une course et il participe régulièrement à des sorties de course partagée organisées à Sherbrooke, où il mène ses études universitaires. Le fauteuil qu’il conduit, un KartUS, a d’ailleurs été conçu par une équipe d’étudiants de la faculté de génie de l’Université de Sherbrooke.

image