25 avril 2019
Bilan économique dans la MRC
Hausse de 42 % des investissements dans le secteur agricole
Par: Jean-Luc Lorry

Sur la photo, Pierre Genesse, commissaire au développement économique à la MRC des Maskoutains, en compagnie de Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains, lors de la présentation des investissements manufacturiers et agricoles dans la région. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Le bilan économique des 16 municipalités rurales situées dans la MRC des Maskoutains démontre une croissance importante autant dans le milieu manufacturier que dans le secteur agricole.

publicité

En 2018, quelque 142 projets d’investissements ont été réalisés en milieu rural. Ceux-ci ont généré des dépenses totalisant 34,9 M$, soit une augmentation significative de 42 % comparativement à 24,6 M$ en 2017.

Selon les chiffres divulgués par le service de développement économique de la MRC (DEM), près de 50 % des investissements ont été réalisés dans les municipalités de Saint-Damase (6,8 M$), Saint-Pie (4,3 M$), Saint-Hugues (3,1 M$) et La Présentation (3 M$).

Ces données sont en lien avec le coût déclaré des travaux lors de la demande d’un permis de construction agricole. Par exemple, à Saint-Damase, des permis ont été demandés pour des travaux évalués à 2,8 M$ par Excel-Serres, une entreprise spécialisée dans la production de tomates de serre.

Quant aux entreprises industrielles, elles ont effectué des investissements totalisant 41 M$, soit une augmentation de 11 % comparativement à 37 M$ en 2017.

La quasi-totalité de ces investissements se partage entre les municipalités de Saint-Pie (18,5 M$), Saint-Damase (9,8 M$), Saint-Dominique (5,8 M$), Saint-Valérien-de-Milton (3,1 M$) et Saint-Hugues (2,3 M$).

« Certaines entreprises poursuivent leur virage numérique et l’amélioration de leur productivité en effectuant des achats d’équipements efficaces et plus compacts, qui permettent, par exemple, de suivre l’évolution des commandes en temps réel, de réduire les coûts de production tout en gagnant de l’espace », indique en entrevue au COURRIER Pierre Genesse, commissaire au développement économique à la MRC des Maskoutains.

Gain net de 117 emplois

En 2018, le secteur manufacturier a généré la création de 346 nouveaux emplois et 229 emplois ont été perdus, soit un gain net de 117 emplois.

« Cette année, les entreprises situées en milieu rural ont très bien performé en ce qui concerne la main-d’œuvre en comptant pour 46 % des nouveaux emplois et 64 % du gain net des emplois de la région », a indiqué Pierre Genesse.

Celui-ci avait été mandaté par l’organisme pour présenter publiquement les différents chiffres et statistiques pour l’année 2018. Dans cet exercice, il succède à Charles Fillion qui a quitté récemment ses fonctions de directeur associé à la MRC des Maskoutains.

Présentation commune

Contrairement aux années précédentes, durant lesquelles les représentants de Saint-Hyacinthe Technopole et ceux de DEM présentaient chacun de leur côté un rapport annuel, les deux organismes ont présenté cette année leur bilan à tour de rôle. « Je suis fier que l’on présente les deux bilans économiques ensemble. La ville de Saint-Hyacinthe a besoin des 16 municipalités rurales [pour contribuer à son développement économique] », a indiqué le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil.

Pour dresser ce bilan économique, les équipes de DEM et de Saint-Hyacinthe Technopole sont allées à la rencontre de plus de 200 dirigeants d’entreprises situées dans la grande région de Saint-Hyacinthe.

image