22 décembre 2011
L'industrie du chocolat en ébullition
Hershey croque Brookside
Par: Jean-Luc Lorry

L’industrie du chocolat est en ébullition à Saint-Hyacinthe. Le géant mondial des confiseries, la multinationale américaine Hershey finalisera à la mi-janvier l’acquisition de Brookside, une entreprise basée en Colombie-Britannique et dont le centre de production est situé à Saint-Hyacinthe.

publicité

Spécialisée dans la préparation de fruits confits et séchés enrobés de chocolat, Brookside viendra compléter le large éventail de produits distribués par Hershey (Oh Henry!, Reese, Chipits et autres produits de marque Hershey).

« Comme nous devenions un important joueur dans la fabrication de produits au détail de confiseries, l’un de nos actionnaires avait sondé le marché pour identifier de potentiels acheteurs », indique Réal Lafleur, directeur général de l’usine Brookside installée sur l’avenue Choquette. Il y a deux semaines, le géant du chocolat a conclu un accord d’achat avec Brookside. Une acquisition devant être entre autres soumise à l’approbation réglementaire canadienne ainsi qu’à l’accord des actionnaires. « L’acquisition de Brookside est une occasion en or d’étendre notre portefeuille dans une nouvelle catégorie de produits », a déclaré par voie de communiqué, John P. Bilbrey, président-directeur général de Hershey. Le groupe Brookside a su entre autres, combiner les saveurs du chocolat noir avec celui de fruits exotiques comme le goji, la baie d’açaïs et la grenade. Rappelons que les produits Brookside avaient connu une renommée mondiale en juillet 2009 lorsque l’astronaute québécoise Julie Payette avait emporté des canneberges enrobées de chocolat noir à bord de la Station spatiale internationale.

L’affaire est chocolat

Le succès des produits de marque Brookside auprès des consommateurs a généré des investissements réguliers à Saint-Hyacinthe. Depuis 2009, les propriétaires de cette entreprise florissante ont investi jusqu’à 7 millions de dollars pour agrandir l’usine située sur l’avenue Choquette.

« Nous avons ajouté deux lignes de production supplémentaires pour l’enrobage. Cette acquisition permettra l’implantation sur notre terrain d’une usine de fruits confits », se réjouit M. Lafleur. Actuellement, les fruits enrobés de chocolat à Saint-Hyacinthe proviennent d’une unité de production située en Colombie-Britannique.Aujourd’hui, Brookside emploie 150 personnes à son usine qui fonctionne sans interruption. L’entreprise réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 85 millions de dollars. Fondée en 1884 par Milton Hershey, le siège social de l’un des principaux fabricants de confiserie chocolatée au monde est situé en Pennsylvanie. Cette multinationale regroupe 12 000 employés et réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de six milliards de dollars. En l’espace de quelques semaines, Brookside est la seconde société canadienne installée dans la région, à passer à des intérêts américains. Rappelons que fin octobre, la multinationale Alamo Group avait acquis les actifs canadiens et américains des Machineries Tenco. Cette entreprise spécialisée dans la fabrication d’équipements de déneigement et de déglaçage, dont le siège social est situé à Saint-Valérien-de-Milton, se trouvait alors au bord de la faillite.

image