26 décembre 2013
Investissement totalisant 34 M$
Hershey met le paquet chez Brookside
Par: Jean-Luc Lorry

La multinationale américaine Hersey met le paquet pour agrandir l’usine Brookside de Saint-Hyacinthe en y injectant, sur une période de deux ans, des sommes totalisant 34 M$, a appris LE COURRIER.

Souhaitant compléter sa gamme de friandises, Hershey a été alléchée par le succès des fruits confits et séchés enrobés de chocolat concoctés chez Brookside. Début 2012, le géant du chocolat avait mis la main sur cette entreprise dont le siège social était basé en Colombie-Britannique.

L’été dernier, la direction de l’usine Brookside annonçait un investissement de 20 M$ pour implanter dans un nouvel édifice, une ligne d’enrobage et une seconde ligne exclusivement dédiée à la fabrication de fruits confits. Ce projet a finalement représenté un montant de 25 M$.Cette année, Hershey ajoutera 5 M$ pour la construction d’un autre bâtiment qui abritera les bureaux administratifs, une nouvelle cafétéria et de nombreux vestiaires. Sur le plan des équipements, une somme supplémentaire de 4 M$ sera consacrée à l’ajout d’une ligne d’enrobage et à l’acquisition de quatre emballeuses qui seront opérationnelles en avril. Ce projet permettra l’embauche de 30 employés.

Emplois à la pelle

L’expansion de l’usine Brookside au fil des années s’est accompagnée de vagues successives d’embauche.

« En 2009, nous étions 65 employés. Deux ans plus tard, l’entreprise comptait 105 personnes et maintenant nous sommes 317 », énumère avec un brin de fierté Réal Lafleur, directeur général de l’usine Brookside de Saint-Hyacinthe.« La force de notre entreprise est la qualité de nos employés. Nous misons sur la polyvalence de nos travailleurs qui sont formés pour pouvoir occuper plusieurs postes différents dans l’usine. Aujourd’hui, nous récoltons les fruits de cette stratégie », considère M. Lafleur.Les friandises empaquetées chez Brookside sont fabriquées avec du chocolat sous forme liquide en provenance de l’usine Barry Callebaut située sur la rue Nelson.« Saint-Hyacinthe est devenu la capitale du chocolat au Canada en employant environ 800 personnes », estime M. Lafleur.Le succès des produits Brookside auprès des consommateurs repose uniquement sur les cinq sortes de friandises fabriquées dans l’usine maskoutaine. Açaïs et bleuets au chocolat noir, grenade au chocolat noir, Goji et framboise au chocolat noir, amandes au chocolat noir et au lait composent la gamme de confiseries.

image