14 mai 2015
Hommage à toutes les mères sur note lyrique
Par: Jennifer Blanchette | Initiative de journalisme local | Le Courrier
La soprano maskoutaine Isabelle Nicolas offrira un concert hommage à toutes les mères le 24 mai, au profit de l’église La Présentation.  Photo courtoisie

La soprano maskoutaine Isabelle Nicolas offrira un concert hommage à toutes les mères le 24 mai, au profit de l’église La Présentation. Photo courtoisie

La soprano maskoutaine Isabelle ­Nicolas posera ses valises au Québec le 24 mai afin de dédier un vibrant ­hommage à toutes les mères dans le cadre d’un concert-bénéfice au profit de l’église La Présentation.

Publicité
Activer le son

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que la jeune femme, installée en Europe ­depuis 2011, revient au bercail, sa ­dernière prestation en sol québécois ­remontant à Noël 2013.

« De nombreuses personnes me ­demandaient quand je reviendrais ici, car elles avaient grandement apprécié le spectacle de Noël », explique-t-elle.

Combinant l’occasion de revoir sa ­famille, de célébrer son enterrement de vie de fille – Mme Nicolas se marie cet été en Angleterre – et de souligner la fête des Mères, la cantatrice a réuni quatre bons amis qui l’accompagneront au chant et à l’orgue lors de son hommage du 24 mai.

« Ce sera l’occasion de célébrer toutes les mères, mais aussi la mère des mères, la Vierge Marie. Le curé de l’église La ­Présentation, Denis Lépine, a récemment perdu sa mère donc nous lui dédierons la prestation », témoigne Mme Nicolas.

Au programme, reprise des airs sacrés en lien avec la Vierge Marie, mais dans un registre moins connu tel que la version de l’Ave Maria, de Gilles Vigneault, par exemple. Ensuite, Isabelle Nicolas ­laissera libre cours à toute la puissance de son instrument, sa voix lyrique, sur des airs d’opéra, interprétés en compagnie de ses collègues Valérie Bélanger, soprano, Xavier Vivier-Julien, ténor, Emanuel ­Shnu-Lebel, baryton et Jean-Sébastien Dufour, organiste.

« Je me suis vraiment fait plaisir, car j’avais envie de chanter avec de bons amis. J’offre cette performance avec tout mon coeur et mes amis aussi. C’est un grand honneur pour moi de pouvoir chanter à nouveau à La Présentation », souligne Isabelle Nicolas.

L’église de cette petite paroisse revêt un caractère bien spécial pour la cantatrice. « C’est la première église dans laquelle j’ai chanté. J’avais 16 ans, à l’époque, et c’était ma grand-mère qui m’avait invitée à l’accompagner. »

Voix d’or

Rien ne prédestinait Isabelle Nicolas à une brillante carrière à titre de soprano lyrique.

Détentrice d’une maîtrise en chant ­classique de l’Université McGill, elle se souvient que plus jeune, elle était plutôt timide et gênée. « J’ai fait la ­prématernelle musicale et je chantais très juste pour l’époque, mais je ne ­voulais pas ­poursuivre vers cette ­profession. »

Avec deux parents médecins, Mme Nicolas a envisagé de suivre leurs traces, « mais quand tu as peur du sang, ce n’est pas une bonne idée! »

Ancienne étudiante du Collège Saint-Maurice, la jeune femme se remémore avoir découvert son talent lyrique par un jeu de hasard. Voulant faire rire ses ­copines, elle avait poussé une note très aiguë à la fin d’une chanson, et plutôt que de susciter l’hilarité, la manoeuvre avait soufflé l’audience, épatée par ses ­capacités vocales.

Après avoir terminé ses études ­universitaires, la Maskoutaine sentait qu’elle avait tout en main afin de lancer sa carrière et c’est vers l’Allemagne, l’un des berceaux de l’opéra, qu’elle a choisi de tenter sa chance.

Un coup de dés payant, car la cantatrice enchaîne maintenant les contrats sur les scènes européennes, n’oubliant pas de revenir gâter son public maskoutain à l’occasion.

Le concert-bénéfice aura lieu le 24 mai, à 15 h, à l’église La Présentation. Les ­billets sont en vente au coût de 20 $ ­(gratuit pour les moins de 12 ans) et peuvent être achetés à la porte, au ­presbytère de la paroisse ou à l’Évêché de Saint-Hyacinthe.

image