28 novembre 2013
Hommage aux Maskoutaines illustres
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

Le vendredi 15 novembre, la communauté maskoutaine a eu le plaisir de rendre hommage aux femmes qui ont contribué de façon exceptionnelle au cours de notre histoire à faire de Saint-Hyacinthe une ville où il fait bon vivre.

L’événement a eu lieu à la Maison-mère des Soeurs de Saint-Joseph. Sous l’égide d’Expression, le comité des Amis du Musée régional du patrimoine, avait rassemblé plus de 300 personnes sous le thème Femmes et Patrimoine. Nous avons d’abord été accueillis chaleureusement par des religieuses de la communauté qui nous ont permis de visiter leur musée patrimonial, pour ensuite nous conduire à la magnifique chapelle transformée pour la circonstance en salle de conférence. Quatre conférenciers ont souligné la contribution d’autant de femmes illustres de notre histoire. Maryse Giard, fille de Léo et Henriette Giard de Saint-Hugues, s’est d’abord présentée costumée à la mode de 1763 pour nous parler des Filles du Roy qu’elle a incarnées aux fêtes du 350 e anniversaire de leur arrivée en Nouvelle-France. Au total, environ 700 jeunes femmes sont alors venues dans la colonie devenant ainsi les mères de plus de 50 % de la population québécoise d’origine française. Georges Aubin, éminent professeur d’histoire et spécialiste de la famille Papineau, nous a parlé de Rosalie Papineau, qui a brillamment occupé le poste de Seigneuresse de Saint-Hyacinthe après la mort de son mari. Ensuite, Soeur Suzanne Gloutnez nous a raconté l’histoire d’Élisabeth Bergeron, fondatrice de la communauté des Soeurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe. Grâce à elle et à ses religieuses, un très grand nombre de jeunes filles, mais aussi plusieurs garçons de Saint-Hyacinthe et de la région ont pu recevoir l’instruction primaire et secondaire, une richesse inestimable pour notre milieu. Enfin, c’est à Anne-Marie Aubin qu’a échu l’honneur de clôturer cette brève période en présentant celle qui a été la première femme journaliste au Québec, Henriette Dessaulles, fille de l’illustre seigneur Casimir, dernier Seigneur et premier maire de Saint-Hyacinthe, mieux connue sous son nom de plume : Fadette. Ces présentations ont suscité l’enthousiasme des participants parmi lesquels on trouvait notre nouveau maire Claude Corbeil, notre député à l’Assemblée Nationale Émilien Pelletier, notre députée à la Chambre des Communes Marie-Claude Morin, le président d’Expression Jean-Marie Pelletier et son directeur général Marcel Blouin ainsi que la présidente d’honneur de l’activité Manon Robert, propriétaire des Passions de Manon et présidente de la Société de développement du centre-ville, de même que Michel Lauzon, président des Amis du Musée. Tous les participants ont alors été invités à se rendre à la salle communautaire où le verre de l’amitié et un excellent buffet leur ont permis de fraterniser. On s’est attardé longtemps à causer dans une ambiance décontractée et chaleureuse. L’intérêt pour le projet de Musée du patrimoine à Saint-Hyacinthe était manifeste, chacun souhaitant que les Amis du Musée organisent d’autres rencontres du même genre.

Léandre Dion, président fondateur des Amis du Musée

image