16 septembre 2021
Honda Civic 2022 : pas tout à fait votre Civic habituelle
Par: Marc Bouchard

Photo Honda Canada

Honda a totalement renouvelé sa compacte Civic pour l’année 2022. Les amateurs sont enchantés. Après tout, il y avait plus de six années que la génération actuelle était de mise. Malgré le fait qu’elle continue de dominer le classement des voitures les plus vendues au pays, il faut bien avouer qu’elle commençait à vieillir. Ce qui, vous l’aurez compris, laissait davantage d’espace pour la concurrence.
Publicité
Activer le son

La voici cependant, cette 11e génération de Honda Civic. Un véhicule tout à fait raisonnable et bien pensé, il faut le dire. Si vous êtes de ceux qui croient encore que les conducteurs de Civic sont des jeunes enthousiastes à casquette à l’envers, rassurez-vous : la version 2022 s’est tellement assagie qu’elle n’inspirera plus ces amateurs de sensations fortes. À moins qu’eux aussi aient vieilli et qu’ils apprécient davantage la douce tranquillité de la nouvelle génération.

Une nouvelle allure

La nouvelle Civic, c’est presque davantage une Accord qui aurait rapetissé au lavage. Alors que Honda nous avait habitués à un physique un peu déjanté, à des chromes abusifs et à des lignes disparates, la nouvelle version prône plutôt le calme retentissant. Les mauvaises langues diront que les anciens designers de Toyota ont fait le saut chez Honda et ont adouci les lignes de la voiture.

Attention, c’est loin d’être laid. Mais personne ne tourne plus la tête au passage de la nouvelle Civic. Sans blague, ma voiture d’essai, d’un gris ciment affirmé, ne m’a attiré aucun commentaire tout au long de mes quelques jours à son volant. Alors que la plus retentissante ancienne génération faisait toujours sourire les vrais passionnés.

Clairement, Honda a voulu prendre un virage plus mature. C’est bien réussi, sans aucun doute, mais véritablement moins éblouissant. Seule la version plus sportive (attention, je ne parle pas de la SI qui n’est pas encore disponible) affiche quelques touches noires plus distinctives et plus affirmées.

La bonne nouvelle, c’est que toute la structure a été modifiée. La plateforme est plus rigide (de plus de 30 %), la voie arrière s’est élargie et la voiture a un centre de gravité mieux équilibré. Le résultat, c’est que la tenue de route de la voiture est sans reproche et que ses suspensions absorbent mieux que jamais les hasards de la route.

Il y a aussi le mode de construction qui a évolué. On a, par exemple, injecté de la mousse aux différents endroits du châssis qui pouvaient provoquer un certain écho dans l’habitacle. L’insonorisation est donc largement améliorée, même si la qualité des pneus de série entraînait des bruits de roulement un peu trop perceptibles.

Quant à l’habitacle, c’est la meilleure partie de la voiture. Le vaste écran multimédia qui surmonte la planche de bord est ergonomique, le design de la custode est fluide et on admire particulièrement la longue ligne horizontale grillagée qui abrite les buses de ventilation dissimulées de belle façon. En gros, l’intérieur est une réussite sans reproche.

Même l’espace intérieur a été agrandi et les sièges sont rendus plus confortables. Chérie, dont les jambes sont largement plus longues que les miennes, a un peu souffert de la petitesse de l’assise, mais rien de bien méchant.

Une mécanique améliorée?

La grande question demeure du côté mécanique. Les versions de base comptent sur le moteur 2,0 litres que l’on connaît bien et qui est quasiment indestructible. La version d’essai, le haut de gamme Touring, mise plutôt sur le moteur turbo 1,5 litre qui a fait couler beaucoup d’encre parce qu’il faisait aussi couler de l’huile. Honda affirme que tout est réglé, et on les croit.

La nouvelle mouture fournit désormais 180 chevaux et 177 livres-pied de couple. Le tout transmis aux roues avant par une boîte de vitesse à variation continue offrant des changements de rapport simulés. L’ensemble est harmonieux, sans être excessif. Et les puristes pleureront l’absence de boîte manuelle qui ne verra le jour que sur les versions à hayon.

Ne cherchez pas non plus, du moins pour le moment, de version hybride. Honda se tournera davantage vers les modèles sportifs, avec la venue prochaine d’une Civic SI et d’une nouvelle génération de Type R.

Quant au prix, pas de vraie surprise. Le modèle de base frôle les 25 000 $, les versions Touring excèdent les 30 000 $. Mais compte tenu de la liste d’accessoires de série et de systèmes de sécurité embarqués, on peut affirmer que la Honda Civic a trouvé sa place et propose un bon rapport qualité/prix.

Soyons francs. Vous cherchez une Civic au look distinctif et à la sonorité caractéristique des anciennes générations, la version 2022 vous décevra sans doute. Mais si vous voulez une compacte pratique, bien équipée et à la tenue de route dynamique, la Honda Civic conserve son attrait. Mieux encore, elle s’améliore.

image