7 février 2013
Hôtel des Seigneurs : une réplique syndicale
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

M. Mario De Tilly, dg du CLD Les MaskoutainsM. Claude Corbeil, président de la Chambre de Commerce et de l’IndustrieMessieurs,

Je vous écris à titre de porte-parole du Syndicat des travailleurs de l’Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe – CSN. Le communiqué de presse paru le 24 janvier dans le journal Le Courrier nous a fortement interpellés. En effet, il est difficile de croire qu’un communiqué de presse émis le 23 janvier à 12 h 07, alors que notre rencontre a eu lieu à 14 h, reflète les discussions tenues. Puisque la vérité a ses droits, nous nous empressons de rétablir certains faits.Nous avons été surpris de lire « nous nous sommes permis, au cours des derniers jours, de rencontrer les représentants des parties syndicales et patronales », alors que nous n’avons jamais été invités à rencontrer qui que ce soit de la Chambre de Commerce et de l’Industrie. En signant un tel communiqué, M. Corbeil trompe la population maskoutaine et tente de se faire un nom sur le dos des salariés qui, malgré le froid et les difficultés économiques, tiennent un piquet de grève pour protéger leur emploi et améliorer leurs conditions de travail que les propriétaires de l’hôtel ont déjà accordé ailleurs.Pour ce qui est du CLD, les seules personnes qui ont été rencontrées sont Mario De Tilly et Donovan St-Hilaire. Un autre membre du CLD, Pierre Harnois, était présent à cette rencontre, et ce, à titre de membre du comité de négociation.Puisque M. Corbeil souhaite intervenir dans le présent conflit, nous lui suggérons fortement d’inviter ses membres à respecter les lignes de piquetage afin d’éviter, par leur geste, de faire durer le conflit et de contribuer à la perte d’emplois de qualité dans notre région.Étant assuré que vous prendrez les moyens pour rétablir les faits, je vous prie de recevoir mes salutations distinguées.

Michel Trépanier, conseiller syndical

image