4 juin 2020
COVID-19
Huit décès en une semaine à l’Hôtel-Dieu
Par: Maxime Prévost Durand

Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le bilan s’alourdit au Centre d’hébergement de l’Hôtel-Dieu-de-Saint-Hyacinthe alors qu’on recense maintenant 19 personnes ayant perdu la vie au terme de leur lutte à la COVID-19, une hausse de huit décès en une semaine.

Publicité
Activer le son

De ce nombre, un peu plus de la moitié (10) sont des résidents qui étaient déjà hébergés à l’Hôtel-Dieu avant la crise, tandis que les neuf autres provenaient de résidences privées pour aînés (RPA) ou de ressources intermédiaires (RI) et étaient hébergées temporairement à ce centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) sur une unité dédiée à accueillir les cas de COVID-19.

Ces chiffres désolants arrivent quelques semaines après qu’une importante éclosion se soit déclarée, particulièrement sur l’unité de la Gare. À l’heure actuelle, 33 résidents de l’Hôtel-Dieu sont atteints de la COVID-19, un chiffre qui s’ajoute à ceux qui ont perdu leur combat face à la maladie. Aucun des résidents permanents du CHSLD ne s’est rétabli de la COVID-19 jusqu’à maintenant, a rapporté le conseiller aux relations médias du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est, Hugo Bourgoin. « Pour être considérée comme étant rétablie, une personne doit avoir deux résultats négatifs consécutifs à un dépistage de la COVID-19 », a-t-il spécifié.

Au total, 38 personnes infectées se trouvent présentement en zone chaude, sur l’unité du Parc, incluant les 33 résidents de l’Hôtel-Dieu et cinq autres provenant de l’extérieur.

Une information obtenue par LE COURRIER laissait croire qu’une nouvelle unité, du Palais, a été touchée par une éclosion de COVID-19 dans les derniers jours, mais cela n’a pas été confirmé par le CISSS de la Montérégie-Est. « Les règles de confidentialité prévues par le Ministère nous empêchent de divulguer cette Àinformation », a indiqué M. Bourgoin, un changement de discours par rapport aux premiers cas détectés à l’Hôtel-Dieu où il avait été possible de valider sur quelle unité un cas s’était déclaré.

Quant à savoir pourquoi le virus semble continuer de se propager à l’intérieur du CHSLD, il a simplement été mentionné que « des enquêtes épidémiologiques sont en cours pour déterminer l’origine de la propagation du virus ».

Manoir Deauville : deux décès et plusieurs cas rétablis

Du côté de la ressource intermédiaire Manoir Deauville à Saint-Hyacinthe, deux premiers décès ont été recensés dans la dernière semaine, faisant suite à une éclosion importante qui a touché près du quart de ses résidents.

La ressource située dans le secteur Douville compte toujours 14 résidents atteints de la COVID-19, tandis que 13 personnes ont réussi à combattre la maladie et sont rétablies.

La situation reste quant à elle la même au Centre d’hébergement Andrée-Perreault, où il y a eu un résident et un employé touchés par la COVID-19.

La propagation du virus à la suite d’une éclosion à l’Hôpital Honoré-Mercier a par ailleurs ralenti dans les derniers jours alors que cinq nouveaux cas se sont déclarés, deux chez les usagers et trois chez des travailleurs de la santé. Pas moins de 29 usagers et 31 employés ont été touchés par cette éclosion. Les usagers ont tous été transférés vers des unités dédiées à la COVID-19 dans d’autres hôpitaux de la Montérégie (Pierre-Boucher et Charles-Lemoyne), tandis que les employés ont été retirés du milieu de travail.

Dans la dernière semaine, aucune autre éclosion n’a été rapportée par le CISSS de la Montérégie-Est sur le territoire maskoutain et aucun nouveau cas n’a été rapporté dans les écoles de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe.

image