24 janvier 2013
If : le repos de la passion
Par: Le Courrier
Avec son plus récent roman <em>If</em>, l'auteure Ghislaine Meunier-Tardif aborde l'« amitié amoureuse » chez les personnes âgées.

Avec son plus récent roman If, l'auteure Ghislaine Meunier-Tardif aborde l'« amitié amoureuse » chez les personnes âgées.

Après L’Écarlate, publié en 2009, et Coup de soleil, l’année suivante, l’auteure Ghislaine Meunier-Tardif à qui l’on doit le best-seller Le principe de Lafontaine, publié en 1979, présente maintenant If, le dernier roman de cette trilogie qui lui permet de boucler la boucle des sentiments amoureux.

Elle, l’héroïne septuagénaire des romans précédant, fait un périple en véhicule motorisé dans l’ouest des États-Unis avec un compagnon mal assorti qu’elle a trouvé après avoir passé une annonce. Pour se protéger, Elle ajoute une clause d’interdiction de sexe à leur entente. Le périple commence bien, mais des ennuis surviennent et leurs différences les agacent. Malgré tout, une complicité naît et les deux compagnons de voyage expérimentent une forte amitié amoureuse.

« C’est la trilogie qui a marqué mon évolution par rapport aux gens qui vieillissent, avance Ghislaine Meunier-Tardif. Parce que j’ai essayé de démontrer comment on peut ne pas tomber en décrépitude. Avec L’Écarlate, c’est tellement exubérant, que l’on ne peut pas vivre cela éternellement. Coup de soleil, quant à lui, traite des rapprochements entre les visuels et les auditifs. C’est plutôt libertin comme roman. Quand je suis arrivé à If, il fallait que je sorte de ma zone de confort. »C’est en réfléchissant à l’un de ses rêves d’enfant qui était de voir le Grand Canyon que l’auteure a trouvé l’inspiration pour le dernier tome de sa trilogie. Avec un compagnon qu’elle a connu alors qu’elle tenait un vignoble non loin de sa résidence à Saint-Denis-sur-Richelieu, elle est partie explorer le Midwest américain. Une fois rentrée de vacances, elle avait des idées plein la tête pour l’écriture de son dernier ouvrage. Parce que Ghislaine Meunier-Tardif n’écrit jamais sur ce qu’elle ne connaît pas.

L’amitié amoureuse

Veuve de l’ancien ministre péquiste Guy Tardif, Mme Meunier-Tardif profite de tout ce que le temps a pu lui léguer et n’arrête jamais de chercher à comprendre la vie et les relations humaines. Après avoir exploré, avec son premier tome, l’« amour multiplicateur » qui se définit selon le principe que l’on aime plusieurs fois, mais jamais de la même façon, c’est maintenant le phénomène de l’« amitié amoureuse » qui a retenu son attention.

« L’amitié amoureuse est un nouveau phénomène que j’ai découvert avec l’aide du médecin Jean Mailhot, qui donne d’ailleurs une superbe définition à ce sujet en préface du livre. C’est un phénomène que l’on remarque avec l’âge. Si le corps perd de sa force, l’amour devient de la tendresse, des petites attentions. Parce que notre esprit demeure alerte, mais c’est le corps qui ne peut plus suivre. »À 75 ans, l’auteure refuse que la vieillesse devienne un naufrage. Avec If, elle donne de nouvelles couleurs à la vieillesse, donnant parfois même le goût de vieillir.« Ce n’est pas vrai que l’on est fini à jamais en vieillissant. Et c’est important de mentionner qu’il ne faut pas s’écraser. Il faut vivre l’instant présent. On doit être le moteur de nos activités, de nos actions. La solitude et l’ennui sont les deux mamelles d’une vieillesse qui n’est pas réussie », conclut-elle.

image