13 février 2020
Tempête hivernale
Important carambolage sur l’A-20
Par: Olivier Dénommée

Le carambolage de vendredi impliquant 70 véhicules près de Saint-Hyacinthe est impressionnant, mais, heureusement, il a fait très peu de blessés. Photo tirée de Facebook

La tempête de neige de la semaine dernière aurait causé plus de 1250 accidents sur le réseau routier québécois. La région de Saint-Hyacinthe n’y a pas échappé, notamment avec un carambolage majeur impliquant 70 véhicules sur l’autoroute 20 en direction ouest.

Publicité
Activer le son

Les dérapages et les collisions ont eu lieu vers 16 h à la hauteur du kilomètre 139 près de Saint-Hyacinthe. En tout, 70 véhicules – dont plusieurs semi-remorques et une auto-patrouille – ont été impliqués dans le carambolage, mais la Sûreté du Québec (SQ) précise qu’environ la moitié d’entre eux n’ont pas été accidentés. Des pompiers de Saint-Hyacinthe sont aussi venus en renfort avec des pinces de désincarcération. On rapporte trois blessés, mais on ne craignait heureusement pour la vie d’aucun d’entre eux.

Le remorquage des véhicules a pris plusieurs heures et, selon la SQ, les deux voies ont été de nouveau ouvertes à la circulation vers 21 h 20 et 22 h respectivement. Pendant cette période d’attente, la Ville de Saint-Hyacinthe a mis en application le protocole prévu dans une telle situation et a transporté les sinistrés du carambolage par autobus au Centre aquatique Desjardins. « Nous avons pris en charge une trentaine de personnes vendredi soir, le temps qu’elles se réchauffent et qu’elles contactent leurs proches pour qu’on vienne les chercher », affirme Brigitte Massé, directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe.

« Collision » avec un train à Saint-Liboire

Un autre accident moins médiatisé est survenu dans la région vendredi, impliquant une minifourgonnette et un train de passagers. Selon une porte-parole de la SQ, le véhicule était resté pris dans la neige tout près du passage à niveau sur le rang Saint-Édouard, si bien que le train de VIA Rail qui passait vers 15 h 45 l’a « frôlé ». « On ne parle pas ici d’une collision de plein fouet et personne n’a été blessé », rassure-t-on. Le train de VIA Rail faisant la liaison de Québec vers Montréal aurait tout de même été arrêté pendant plus d’une heure avant de pouvoir reprendre sa route.

image