26 mars 2020
Important incendie à La Compagnie de Transport Maskoutaine
Par: Olivier Dénommée

Le garage de La Compagnie de Transport Maskoutaine, où se trouvait toute la flotte d’autobus de la Ville de Saint-Hyacinthe, a été la proie des flammes le 21 mars, causant des dommages considérables. Photo Martin Bourassa | Le Courrier ©

La petite cabane à sucre située derrière le 1996, rang Charlotte à Saint-Simon est une perte totale. Photo Adam Bolestridge

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Saint-Hyacinthe a eu à intervenir samedi soir, vers 20 h, pour combattre un incendie qui s’est déclaré au 1005, rue Bernard, un bâtiment de La Compagnie de Transport Maskoutaine abritant toute la flotte d’autobus de ville.

Publicité
Activer le son

Plus d’une quarantaine de pompiers sont intervenus pour combattre l’incendie de nature accidentelle. Personne n’a été blessé, mais la directrice des communications à la Ville de Saint-Hyacinthe, Brigitte Massé, a précisé que toute la flotte d’autobus avait été endommagée par le sinistre qui avait causé des dommages importants, dépassant les 500 000 $.

Mais malgré cette situation déplorable, le service de transport en commun à Saint-Hyacinthe a repris du service dès le dimanche à l’aide d’autobus de remplacement. « Deux modèles circulent en ce moment : le premier est similaire à celui qu’on utilise normalement, l’autre est un petit autobus scolaire », a-t-elle commenté, ajoutant que jusqu’à la fin de la crise liée à la COVID-19, le transport en commun sera exceptionnellement gratuit. Mme Massé rappelle tout de même qu’il est important d’éviter autant que possible les déplacements en transport en commun pour éviter de répandre le coronavirus, même si les véhicules sont régulièrement désinfectés et que des bancs sont condamnés pour s’assurer que les usagers restent à distance les uns des autres. Elle note d’ailleurs que, depuis 2 semaines, l’achalandage a chuté de « plus de 70 % ». L’horaire de transport en commun sera d’ailleurs revu à la baisse à compter du 30 mars.

Incendie dans une cabane à sucre

Les pompiers de Saint-Hyacinthe ont aussi eu à intervenir vendredi dernier au 1996, rang Charlotte à Saint-Simon pour éteindre un feu qui s’est déclaré dans une petite cabane à sucre familiale. Une douzaine de pompiers et trois citernes ont été nécessaires pour éteindre le feu, mais la cabane est une perte totale.

Mme Massé rappelle que malgré les mesures prises par les différents paliers de gouvernement pour contrer la pandémie de COVID-19, le Service de sécurité incendie est un service essentiel qui continuera d’intervenir rapidement et efficacement sur les cas d’urgence qui pourraient survenir dans les prochaines semaines.

image